Voyager seule au Guatemala

À peine rentrée du Guatemala, j’ai eu envie de partager mes impressions sur ce magnifique pays (quel beau voyage !) et surtout sur le fait de l’avoir découvert en solo. Avec tout ce qu’on lit le concernant, ce petit post me semble utile à qui voudrait tenter l’aventure seul(e), ce qui est tout à fait possible à condition bien sûr de respecter quelques règles élémentaires en matière de sécurité !


Petit pays d’Amérique centrale, il n’est pas le plus réputé en terme de sécurité (à l’instar de ses voisins…) ni le plus touristique (et pourtant il y a de quoi faire!).

La raison qui m’a conduite à le visiter est toute simple : je connais quelqu’un qui y travaille pour une durée déterminée et je me suis dit que lui rendre visite était l’occasion ou jamais d’aller découvrir ce pays ! J’ai passé quelques jours avec mon pote et lui travaillant, je suis partie explorer le pays seule, et j’ai adoré ça !

J’ai organisé ce voyage seule, avec l’aide de mon pote et du guide du routard, rien de plus. De ça, j’en retire une certaine satisfaction. Je ne suis pas passée par une agence de voyage comme cela est recommandé, et j’ai pu organiser mon temps et mes visites comme je le voulais.

Ce voyage est à ce jour celui qui m’a le plus apporté humainement parlant : j’ai vu des paysages magnifiques, rencontré des gens adorables, vécu des expériences uniques. J’ai également pu mieux connaitre un pays, dont je ne connaissais pas grand chose et qui est extrêmement intéressant. Beaucoup de contrastes également durant ce voyage, tout n’est pas rose au Guatemala et il est impossible d’ignorer les problèmes du pays quand on y est, et notamment la pauvreté.
S’il est souvent difficile de mettre des mots sur des émotions ou du ressenti, j’espère que les articles à venir montreront à quel point j’ai adoré ce séjour.


Quelles sont les règles à respecter quand on est seule au Guatemala ?

Je pense que mon voyage s’est bien passé parce que j’ai respecté les règles élémentaires de sécurité suivantes :

– Je ne suis jamais sortie seule à la tombée de la nuit (de toute façon, passé une certaine heure il n’y a plus grand chose à faire et vu l’éclairage publique dans certaines villes, vous n’aurez pas envie de parcourir les rues).
– Je me suis toujours déplacée d’une ville à l’autre avec des compagnies de bus privées (voir ci-dessous).
– J’ai réservé tous mes hôtels avant de partir pour toujours savoir où j’allais dormir le soir (merci Booking).
– J’avais un petit dictionnaire d’espagnol avec moi.
– Je me suis signalée auprès du ministère des affaires étrangères, au moins pour être informée d’éventuels troubles dans le pays.
– J’ai pris une assurance tout risques, celle que j’avais avec ma carte bleue ou mon appartement ne couvrant pas tout…
– J’ai visité les lieux touristiques avec un guide ou en groupe, jamais seule.
– Je rangeais mon appareil photo et mon téléphone à chaque fois que je m’en servais et éviter de les « exhiber » en me promenant avec (ok, j’ai du le faire 2/3 fois avec mon iPhone mais de jour seulement^^).

Sans vouloir être paranoïaque, je pense que c’est le minimum à faire. Les guatémaltèques rencontrés me disaient eux-même de faire attention et d’être prudente. Ce qui revenait le plus souvent était de ne pas sortir la nuit seule.

Je pense que voyager seule a inspiré beaucoup de sympathie de la part des guatémaltèques.
J’ai rencontré des personnes géniales, désireuses d’aider autant que possible, et heureuses de voir que je faisais des efforts pour parler espagnol et m’intéresser à leur pays.
J’ai adoré le fait qu’en marchant dans la rue, certaines personnes me saluaient, sans aucune arrière-pensée, juste pour le plaisir de dire bonjour. Je repense à ce balayeur de rue à Panajachel qui me regardait sans rien dire. Je le salue en souriant et immédiatement il enlève sa casquette et me répond avec un grand sourire. Ou encore, le propriétaire de l’un des hôtels où j’ai séjourné qui m’a expliqué quelques croyances mayas. Dans un autre hôtel, alors que j’attendais mon bus pour le Belize, on m’a préparé des tartines alors que le petit déjeuner n’était pas inclus dans le séjour.
Personne n’a tenté de m’arnaquer ou de m’attaquer et je me suis jamais sentie en insécurité. J’ai bien rencontré quelques personnes pas forcément agréables, mais comme partout. ^^


Faut-il parler espagnol pour voyager au Guatemala ? 

La réponse est oui. Bien sûr, vous trouverez quelques personnes parlant anglais, mais la majorité de la population ne maitrise pas cette langue. Sur quatre hôtels faits, dans deux cas les employés ne parlaient pas anglais. Et là, bonjour pour demander des informations ahaha. Il faut aussi savoir que pour beaucoup, l’espagnol n’est que la seconde langue parlée, après un des dialectes locaux.

Parler espagnol m’a demandé un immense effort, parce que je ne l’ai jamais vraiment parlé (ce n’est pas le peu parlé en Espagne qui m’a aidée) et encore moins pratiqué depuis ma deuxième année de fac.
Pour autant, du fait que ce soit une langue latine, et avec quand même sept années d’études, j’ai globalement tout le temps compris ce qu’on me disait (quitte à parfois faire répéter les gens) et j’ai réussi à me faire comprendre la plupart du temps (la preuve je suis arrivée à bon port ahah). Je l’ai parlé en devant faire approximativement dix fautes par phrases, mais on m’a toujours dit qu’on me comprenait donc à partir de là…


Comment se déplacer en sûreté au sein du pays ?

Il existe des connexions terrestres entre toutes les villes, pour un touriste, il sera toujours possible d’aller à un point A à un point B sans problèmes. Si le tourisme n’est pas très développé, les choses sont quand même bien organisées pour les visiteurs. Il existe de nombreuses compagnies de bus privées qui viennent vous récupérer à votre hôtel et vous amènent dans la ville de votre choix. Le prix reste tout à fait correct et ce système est peut-être plus sûr que les compagnies de bus « publiques ».
Les bus sont assez confortables et vous aurez toujours d’autres voyageurs avec vous. Par contre, il est possible que l’état des routes donne l’impression au trajet d’être interminable ^^ (quand vous vous déplacez, ne regardez pas le nombre de kilomètres, mais plutôt le nombre d’heures nécessaires pour arriver à destination).

Exemples de trajets et leurs prix :
– Antigua => Panajachel : 70 qtz soit 8,9€ pour 3h de transport.
– Panajachel => Coban : 250 qtz soit 31,7€ pour 8h de transport.
– Coban => Flores : 175 qtz soit 22,2€ pour 5h30 de transport.
– Flores => Guatemala city : 300 qtz soit 38,1€ pour 8h de transport (mais dans un bus de nuit première classe).

Au regard de l’état des routes, du manque d’éclairage public la nuit et de la conduite parfois hasardeuse des conducteurs, je ne recommande pas à une fille voyageant seule de louer une voiture…


Comment organiser ses visites ?

Si vous voulez être tranquille et être sûr(e) de partir dans un cadre organisé, rien de plus simple, le Guatemala a pensé à vous ! Dans toutes les villes touristiques, vous trouverez des agences de voyage qui proposent des excursions pour tous les points d’intérêt du pays. Les prix restent très raisonnables, on vient vous chercher à votre hôtel et on vous y ramène. Vous pouvez également demander à votre hôtel de vous réserver la visite, ils sont tous en contact avec des agences de tourisme.

Je ne suis pas forcément très fan des visites guidées en temps normal, mais parfois passer par ce système est plus sûr. Si vous voyagez à deux ou plus (hors voyage organisé), vous pouvez les éviter et passer par les agences de voyage pour le seul transport.

Sachez que pour certaines excursions, et notamment l’ascension des volcans, la présence d’un guide est obligatoire, et que selon les jours ils ne sont pas accessibles (et même si vous proposez un bon prix pour monter, j’ai vu quelqu’un faire cela, en vain).


P.S : en prime ci-dessous quelques photos de bibi prises au long du voyage. Profitez-en, vous n’en verrez pas beaucoup sur ce blog. ^^

thumb_DSC01854_1024.jpgthumb_DSC02447_1024thumb_DSC02420_1024thumb_DSC03039_1024thumb_IMG_8393_1024.jpgthumb_DSC02878_1024

Publicités

16 réflexions au sujet de « Voyager seule au Guatemala »

  1. iLOLGO 411Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and goImpression sur ce magnifique pays ! iLOLGO411: Quebec Touver une Boutique antique en ligne Fr-Ca

    […] via Voyager seule au Guatemala — […]

    J'aime

    1. Merci beaucoup 😊 Le Guatemala restera l’un de mes plus beaux souvenirs et je compte bien y revenir très vite ❤️ Je ne peux que te recommander d’y aller Si tu en as l’occasion 🙂
      Pour le prochain voyage j’hésite entre le Maroc (en solo) ou la Russie avec une amie, d’ici la fin de l’année 😊
      Très belle journée à toi !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s