Aventure au Guatemala : le lac Atitlán

thumb_DSC02315_1024.jpg

Deuxième étape de mon escapade au Guatemala : le lac Atitlán. Situé à 1500 mètres d’altitude, il est considéré comme l’un des plus beaux lacs du monde ! Pas difficile de comprendre pourquoi lorsqu’on y arrive : entouré de volcans, il s’en dégage une très grande sérénité.


Arriver au lac Atitlán :

Lorsque vous voyagez dans le pays, il s’agit généralement d’une étape après Antigua, d’où je suis partie. Petit trajet de 3h avec des tronçons de route plus ou moins en bon état et des paysages superbes le long de la route. Si vous avez de la chance et que vous arrivez lorsque le ciel est dégagé, vous aurez une magnifique vue sur le lac. Enfin je dis ça, mais à mon arrivée le lac était totalement couvert, au point qu’on ne voyait pas les volcans. Mais j’ai eu une belle surprise le lendemain matin, le ciel était bleu et lumineux et là, quelle vue ! Et j’ai quand même vu cette fameuse vue plongeante en repartant le surlendemain.

Le point de départ le plus connu pour explorer le lac et ses alentours : Panajachel, une petite ville très touristique, sans charme particulier mais qui a l’avantage d’avoir une très bonne localisation. Ville touristique car dans le « centre » vous trouverez essentiellement des magasins vendant tous les souvenirs guatémaltèques imaginables et des restaurants (ceci étant certains offrent une très belle vue sur le lac et les volcans). De là, vous pourrez facilement explorer les villages situés autour du lac. (voir ci-dessous)

P.S : parmi mes voisins à l’hôtel, un couple de français qui traversait l’Amérique centrale en vélo, du Panama au Mexique, si ça vous intéresse leur blog est par ici !

thumb_DSC02110_1024thumb_DSC02102_1024thumb_DSC02306_1024.jpgthumb_DSC02303_1024thumb_DSC02305_1024thumb_DSC02337_1024.jpgthumb_DSC02090_1024.jpg


Les villages du lac Atitlán 

Le meilleur moyen de visiter les villages qui bordent le lac est de le faire en bateau (lancha), seuls ou avec un guide. Il est généralement recommandé de partir le matin, le lac a des humeurs capricieuses et peut faire des siennes dès le milieu d’après-midi.
Comme dit précédemment, les choses étant bien organisées pour les touristes, des agences vous proposent deux types d’excursions :
– un tour avec un guide : vous visitez 3 villages, le temps dans chacun est chronométré. La formule est plutôt pas mal, vous apprenez des choses et voyez l’essentiel. J’aurais bien aimé qu’on reste un peu plus chaque fois mais bienvenue dans les sorties en groupe, le temps c’est de l’argent.
– un tour sans guide mais une lancha vous amène et vous attend : dans ce cas, vous faites 4 villages, le temps est aussi chronométré et vous faites ce que vous voulez, à condition de faire attention à l’heure et de ne pas louper le départ !
Dans les deux cas, c’est un peu la course pour tout voir, à ceux qui le pourrait, il faut passer un peu plus de temps dans ces villages !
Vous pouvez aussi vous débrouiller comme des grands et aller seul d’un village à l’autre en faisant bien attention au départ des lanchas. Dans ce cas, je ne peux que vous encourage à dormir sur place ! Si je reviens au Guatemala, je fuis Panajachel et je prends un petit hôtel dans un des villages.

La balade en bateau pour rejoindre les villages est très agréable et superbe. 🙂

thumb_DSC02265_1024

Personnellement, j’ai choisi l’option guide qui a coûté 250qtz soit 31€. J’ai choisi la sécurité, je suis trop tête en l’air et j’aurais été capable de rater les bateaux pour aller d’un point à l’autre.

  • San Juan

Petit village, très tranquille, connu pour ses ateliers de peinture (où j’ai craqué pour une toile qui m’a coûté la modique somme de 5€) et un atelier de tissage. Pour cette visite, j’ai bien retenu qu’il fallait une grande patience pour en faire et ne pas avoir deux mains gauches (donc pas pour moi^^). C’est celui que j’ai préféré.

thumb_DSC02229_1024thumb_DSC02231_1024thumb_DSC02203_1024thumb_DSC02206_1024thumb_DSC02208_1024

  • San Pedro

Un des villages les plus touristiques, dès la sortie du bateau vous voyez des hôtels et des restaurants. Pas le plus calme, il est considéré comme un mini-Ibiza. Il est vrai que le court temps de passage aura empêché de vraiment l’apprécier.

thumb_DSC02236_1024thumb_DSC02243_1024thumb_DSC02250_1024thumb_DSC02263_1024

  • Santiago Atitlán

La plus grande ville qui borde le lac, c’est peut-être la plus « authentique ». Son marché haut en couleurs est à voir ! Bizarrement c’est aussi celle que j’ai le moins préféré.

thumb_DSC02289_1024thumb_DSC02292_1024thumb_DSC02291_1024thumb_DSC02281_1024

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s