Voyager seule au Maroc

J’ai longtemps voulu visiter le Maroc. Attirée par sa culture, mais aussi son histoire et son côté « milles et une nuits », le Maroc faisait partie de mes objectifs de voyage à court terme. Une envie de soleil, de changement et des billets d’avion à un prix correct : me voilà partie ! Une destination certes touristique, mais dépaysante à plus d’un titre !

Pour la première fois, j’ai choisi de faire classique : Marrakech. Et ce, même si je rêve de découvrir la bleue Chefchaouen ou le Sahara. Et quitte à partir à Marrakech, autant coupler avec une autre ville non ? Entre Essaouira et Ouarzazate, mon coeur a choisi l’océan. J’avais trop envie de revoir l’océan Atlantique, tant pis pour mes envies de désert ^^.

Comme j’aime bien partir seule et que ça s’est toujours bien passé, j’ai voulu réitérer la chose avec le Maroc. Après tout pourquoi pas ? Ce pays n’est pas réputé pour être dangereux, donc il n’y avait pas vraiment d’obstacles à un départ en solitaire. Je ne vous cache pas que quand j’ai dit que je m’y rendais seule, j’ai eu droit à des réactions pour le moins mitigées. Pas la peine de rentrer dans les détails. Mais en gros, dans les esprits, ce n’est pas un pays où se rendre seule.

Après y avoir passé une semaine, mon ressenti est le suivant : oui on peut voyager seule au Maroc. Le pays est sûr. Les touristes sont les bienvenus et appréciés. Je ne me suis pas sentie en insécurité au cours de mon séjour et j’ai suivi les règles de base pour un voyage en solo : ne pas sortir seule tard le soir, toujours rester dans des endroits fréquentés, ne pas transporter trop d’argent avec moi, ne pas porter de bijoux de valeur (ça tombe bien, j’en n’en possède pas :p).

Le séjour s’est globalement très bien passé, si ce n’est deux-trois petites contrariétés comme on peut en avoir au cours de tous les voyages : faux guide dans le souk de Marrakech, prix exorbitant demandé pour une parure de bijoux et mains baladeuses à Essaouira.
J’ai choisi de passer outre ces contrariété pour me consacrer aux choses positives. C’est un très beau pays, l’architecture est magnifique, la culture intéressante, on y mange bien et il fait beau et chaud. Pourquoi laisser des points négatifs gâcher le voyage ? J’ai découvert deux villes incroyables et fait une randonnée dans un site naturel splendide.

C’était ma première fois et pas la dernière ! Je suis absolument fan de l’architecture et de l’art islamique qu’on peut y trouver. Sans compter le fait qu’on mange très bien et que j’ai bu les meilleurs thés à la menthe de ma vie.
J’ai adoré me perdre dans les rues de la Médina de Marrakech, loin de la foule, et tenter de trouver des pépites architecturales. Marrakech est une ville palpitante, passionnée et passionnante. Il faut prendre un peu de temps pour comprendre cette ville tumultueuse, bruyante, animée, colorée qui semble ne jamais se reposer. Une fois que c’est fait, on ne peut que l’apprécier. Essaouira est le coup de coeur de ce voyage, paisible comparée à Marrakech, mais dotée d’un vrai caractère.

Alors, à l’issue de ce voyage, est-ce que je recommande d’y voyager seule ? Oui et non. Personnellement, je ne le referais pas.
Je viens de jeter un pavé dans la mare en disant ça non ? Je reviendrai au Maroc, c’est certain, mais pas seule, c’est aussi certain. Je suis crue, mais je ne vais pas dire que je réitérerai l’expérience sans hésiter alors que ce n’est pas le cas.
Loin de moi l’idée de vouloir donner une image négative de ce beau pays, qui est à faire au moins une fois. Chaque pays étant unique et fonctionnant d’une manière qui lui est propre, je vais omettre tout ce que j’ai vécu lors de mes précédents voyages en solitaire pour parler de celui-ci.

Je ressors mitigée de ce séjour. J’ai adoré Essaouira et j’ai aimé Marrakech même si j’ai eu besoin d’un temps pour m’adapter à cette ville tumultueuse et animée. Mais je n’ai pas du tout apprécié les sollicitations quasi-permanentes, aussi bien pour acheter, que celles relatives à mon physique. Sans compter des regards parfois très insistants.
Entre les tentatives pour te faire acheter le plus possible (ce que je peux comprendre au demeurant) ou les remarques en tout genre lors de mes passages, à la fin je ne répondais même plus aux gens et tant pis pour l’image. C’est juste pénible à la fin et ça ne me faisait plus rire ou sourire. Les sollicitations, ça va cinq minutes. En tout cas, personnellement je n’aime pas ça et tant pis si ça fait partie du jeu.
Quand je suis en voyage, j’aime bien me promener tranquillement et sans être abordée. Être regardée c’est une chose (après tout nos yeux servent à ça), mais abordée à tout bout de champ ? Je n’ai pas comptabilisé le nombre de fois où quelqu’un m’a parlé, mais c’était largement plus qu’en France ahah. Oui, on peut me parler, je ne suis pas sauvage, mais il y a parler et parler.
Je vais tempérer mes propos : si j’ai été très souvent abordée, les personnes n’ont jamais insisté. Je disais non merci, ou je ne répondais rien et basta. Personne ne m’a couru après ou a insisté. C’est déjà ça. Mais répondre, c’était s’engouffrer dans un puit sans fond. J’ai répondu une fois à quelqu’un lors de mes premières heures, j’ai cru que le mec n’allait jamais me lâcher…
Je m’excuse si j’en froisse certains ici mais c’est le ressenti que j’ai eu. J’aimerais dire que c’était une expérience géniale et que je recommencerai. Oui, je ferai d’autres voyages seule, mais pas au Maroc. Encore une fois, je reviendrai parce que je veux aller à Fès, à Meknès, à Chefchaouen et dans le désert, mais de préférence avec quelqu’un de sexe masculin.

Je ne me suis pas habillée de façon indécente, je ne me suis pas maquillée ou spécialement apprêtée pendant ce séjour. Mais en marchant seule dans la rue,  j’ai clairement eu l’impression d’être un bout de viande, en plus d’être un portefeuille ambulant.
Le gars qui a touché mes fesses à Essaouira alors que je prenais une photo l’aurait-il fait si j’avais été avec mon copain ou un groupe d’amis ? Certes, cela peut arriver partout, mais c’était bien la première fois que ça m’arrivait. Et pourtant nous avons ce genre de personnes charmantes en France aussi… Cela ne m’a pas gâché le voyage ou refroidie mais bon. Je suis allée chercher directement la police afin de montrer au mec qui a fait ça que non, ce n’est pas normal et que ce n’est pas parce qu’une fille est seule qu’il faut en profiter pour la toucher contre son grès. Bon, le temps de revenir là où j’ai été touchée, le mec était parti, il a du me voir arriver avec la police, mais je n’avais pas envie de garder ça pour moi. Les policiers ont pris la chose très sérieusement et je les ai remercié pour ça.

Quand est seul(e), les sentiments peuvent être davantage exacerbés. Il n’y a personne avec qui partager nos ressentis et nos émotions. C’est peut-être aussi pour cela que je prends autant à coeur toutes ces sollicitations. Peut-être que si j’avais été accompagnée, d’un(e) ami(e), de mon copain ou d’un membre de ma famille, le ressenti n’aurait pas été le même. Déjà, je me serais focalisée sur la personne avec qui j’aurais été et j’aurais du coup beaucoup moins prêté attention aux autres. J’aurais peut-être ri avec eux de toutes ces sollicitations et remarques. Mais le fait est que j’étais seule, donc plus abordable et plus réceptive aux paroles en tout genre. Vous les percevez plus facilement, vous n’avez personne à qui parler donc si quelqu’un vous parle, difficile de ne pas entendre. Même si on peut faire semblant de ne pas entendre, chose que j’ai rapidement faite d’ailleurs.

J’ai hésité à écrire cet article. Je n’ai fait que deux villes, cela ne représente pas tout le pays. Je ne suis restée qu’une semaine, c’est insuffisant pour connaître un pays. Ce qui s’est produit au Maroc aurait très bien pu se produire ailleurs, des filles qui sont abordées dans la rue, c’est tous les jours, dans le monde entier. Ça m’était déjà arrivée au Belize, pays dont je ne garde pas un souvenir ému à cause de ça.
Je ne suis pas repartie avec une image négative du pays, mais j’étais quand même contente de rentrer en France (non pas que je mourrais d’envie de reprendre le travail ou de rentrer en région parisienne).

Malgré les quelques rares côtés négatifs, ce voyage restera une expérience très intéressante et enrichissante. J’ai appris malgré tout et c’est ce que je recherche en voyageant, apprendre et comprendre. Rien n’est toujours rose et encore moins les voyages. Rares sont les voyages parfaits, celui là ne l’a pas été et peut-être que dans un sens c’est bien aussi.

thumb_DSC06431_1024.jpg

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Voyager seule au Maroc »

  1. Super article, je comprends ton ressenti et te remercie pour ton honnêteté. J’avoue que le Maroc n’est pas une destination qui m’attire et sans doute pour toutes les mauvaises raisons. 😦 C’était sympa de voir que tout n’est pas négatif et qu’il est possible d’y voyager seule. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton retour 🙂 Je peux comprendre tes sentiments, beaucoup ont eu les mêmes autour de moi et maintenant je les comprends mieux ^^ J’ai vu peu de filles seules, je peux comprendre pourquoi, mais c’était une expérience intéressante même je ne recommencerai pas 😀 Belle soirée à toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Oh Marion ! Je te trouve tres mais tres courageuse d’etre allé au Maroc seule. J’admire les gens qui voyagent seuls, mais alors au Maroc je t’admire encore plus et si tu m’avais consulté je t’aurais dit d’y aller accompagner !
    C’est tres dommage, mais c’est le plus gros point negatif au Maroc.
    A chaque fois que j’y vais, j’ai la phobie de sortir seule, en voiture pas de soucis mais à pied jamais !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s