Ce que j’ai appris de mes voyages

Voyager, c’est génial. Voyager est bénéfique. Voyager nous fait grandir. Voyager nous apprend des choses.
On découvre des nouvelles cultures et d’autres modes de vies.  On s’émerveille devant des beaux paysages, différents de ceux qu’on connait. On apprend une nouvelle langue (du moins on tente d’en apprendre quelques mots^^). On apprend aussi une nouvelle Histoire, non enseignée à l’école. On rencontre des personnes dont nous n’aurions pas croisé le chemin en temps normal. On fait des choses qu’on ne fait pas chez nous au quotidien. On voit des choses que nous n’avons pas l’habitude de voir.
Je croirais difficilement celui ou celle qui me dira ne rien avoir appris du tout de ses voyages. Que ce soit négatif ou positif, on a toujours quelque chose à retirer de son voyage, qu’il soit court ou long, loin ou proche, dépaysant ou pas. Toute expérience est bonne à prendre, quel que soit le domaine, et c’est encore plus vrai pour les voyages.

Personnellement, j’ai énormément appris en six ans de voyage. Je considère que j’ai commencé à voyager le jour où je suis partie en Erasmus en Roumanie. J’avais très peu voyagé jusque là et partir vivre en Europe de l’Est m’a vraiment ouvert les yeux sur le monde (si si).
Je vous épargne le couplet du type « voyager m’a permis de prendre confiance en moi, de m’ouvrir au monde, aux autres ». Ok, c’est vrai. Mais ça, tous ceux qui voyagent beaucoup vous le diront. Ça manque presque d’originalité à la fin :D.
Je préfère développer des considérations que j’ai acquises au long de mes vadrouilles et que je n’aurais surement pas apprises en restant sur mon canapé.

Attention, je risque de paraitre critique, voire même cynique ;).

  • Nous avons une magnifique planète.

Prononcée comme ça, cette phrase peut faire niaise. Mais c’est vrai. J’ai vu des paysages tellement extraordinaires que j’en ai eu des frissons, en me disant que la nature était bien faite quand même. Je cite notamment : Pamukkale (Turquie), Semuc Champey (Guatemala), le Delta du Danube (Roumanie), le fjord du Saguenay (Québec) ou encore l’Islande (oui dans son intégralité <3).
Malheureusement, j’ai l’impression qu’on a trop tendance à oublier qu’on vit sur une planète magnifique. Au lieu de s’acharner à la détruire à petit feu, on ferait mieux de tout faire pour la préserver. Des actions de préservations existent, elles sont de plus en plus nombreuses et j’espère qu’elles seront bientôt plus nombreuses que les actions qui abîment notre pauvre planète.
J’ai tendance à beaucoup parler de l’Islande depuis que j’y suis allée, mais c’est là-bas que j’ai vu les paysages les plus incroyables de ma courte vie. Et quand je repense à ces paysages, je me dit que ça serait un gâchis immense de les perdre ou de les altérer. Mais cela vaut aussi pour tous les autres beaux paysages que j’ai vu.

  • Chacun voyage comme il en a envie, comme il veut et peut, et à sa manière.

Voyager n’est pas une course contre la montre et contre les autres. Chacun voyage en fonction de son budget, de son temps libre et de ses envies.  On doit voyager pour soi et non pour les autres, et encore moins en fonction des autres.
Vous n’êtes pas obligé.e de voyager seul.e si vous n’aimez pas ça. Vous avez le droit d’adorer les voyages organisés. Vous avez le droit de ne pas vouloir faire tous les pays de la planète. Vous avez le droit d’aller tous les ans au même endroit. Il n’y a pas de modèle de voyage. Votre voyage doit vous rendre heureux vous en premier lieu. Et tant pis si ça ne correspond pas à ce que vous voyez autour de vous.
À mon sens, les réseaux sociaux ont lancé une course au voyage et contribuent à dénaturer la chose. C’est à celui qui fera le plus beau voyage, qui verra les paysages les plus fantastiques. C’est à celui qui prendra LA photo, qui vivra l’expérience la plus incroyable, qui ira dans les plus beaux hôtels et qui aura les meilleurs repas dans les plus beaux restaurants. C’est limite si on ne veut pas nous faire croire que c’est normal de partir en vacances en hôtel quatre étoiles.
À la fin, la seule chose qu’on obtient, c’est l’impression que son voyage n’était pas si bien que ça, qu’on n’a pas fait les lieux IN ou cools du pays, qu’on n’a raté des choses intéressantes. C’est dommage d’avoir cette impression. Tant qu’on fait ce qu’on veut en voyage et que ça nous rend heureux, tant pis pour les réseaux sociaux.

  • Il y a toujours plus mal loti que soi.

Les français sont connus pour râler. Moi la première d’ailleurs, je râle beaucoup. Mais si je repense aux choses qui me font râler, je pense en suivant aux millions de personnes sur cette planète qui aimeraient râler pour les mêmes choses.
J’ai vu des gens vivre dans des conditions très précaires au cours de certains voyages et ça vous fait de suite oublier certains problèmes ou certaines considérations très superficielles.
Certes, les pays ne sont tous pas comparables entre eux, mais ce n’est pas parce qu’on pense être mal loti, qu’on doit aussi penser qu’on est la personne la plus à plaindre du monde. Il y a malheureusement des gens dans des situations toujours pires que la notre.

  • Il faut arrêter de comparer la France aux autres pays lorsque l’on voyage.

Sauf si ça nous met en valeur bien sur ;). Trêve de plaisanteries, chacun est comme il est et fonctionne à sa manière. Cela vaut aussi bien pour les pays que pour les êtres humains. Ce n’est pas parce que quelque chose fonctionne dans un paysque les autres pays doivent adapter ce fonctionnement. Une fois à l’étranger, nous devrions faire l’effort de vraiment mettre de côté d’où on vient pour se concentrer sur ce qu’on voit. Et découvrir sans préjugés le pays.
Une phrase du type « ah mais en France ce n’est pas comme ça » me fait toujours sauter au plafond.

  • Ce qui est normal pour nous ne l’est pas forcément pour les autres. Et ce qui est anormal pour nous peut être normal pour eux.

L’intérêt de voyager c’est de pouvoir constater que non, nous ne vivons pas dans un moule, que chacun est différent et que nous ne pensons pas toujours de la même façon. Il y a tellement de choses qui nous paraissent normales, que nous pouvons oublier en étant à l’étranger que cette normalité n’est pas une norme universelle.
On peut faire des comparaisons humoristiques (comme ces anglais qui trouvent ça normal de conduire à gauche :D), mais d’autres sont moins drôles. Il est vrai que malheureusement, dans bon nombre de pays, si on ne se plie pas à la règle, les conséquences peuvent être dramatiques et même si ça nous parait complètement aberrant.
En voyage, il est toujours intéressant d’échanger avec des locaux pour essayer de comprendre au mieux le pays, sa culture, la manière de voir les choses de ses habitants. C’est toujours enrichissant d’essayer de comprendre au cours d’une conversation pourquoi untel considère comme anormale cette chose qui, pour nous, coule de source. Parfois, on a affaire à des gens un peu têtus mais ça ne rend que plus intéressants les échanges ;).
Pour moi, c’est normal de voyager seule, mais pour bon nombre de personnes, cela n’est pas normal et cela ne se fait pas.  Pour moi, ce n’est pas normal de conduire à gauche (oui encore cet exemple^^) mais pour des millions de personnes ça l’est :D.

  • On apprend toujours plus d’un pays quand on est sur place qu’à distance.

Vous aurez beau vous documenter sur un pays avant d’y aller (internet, amis, journaux, reportages), vous ne le comprendrez vraiment qu’en étant sur place et en le vivant. Parlez avec les locaux, posez des questions, regardez autour de vous. C’est comme ça que vous pourrez vraiment connaitre ce pays. Cela confirmera ou infirmera ce que vous aurez pu voir avant d’y aller. Être sur place vous permettra même d’apprendre des choses que vous ne trouverez pas sur internet.
Par exemple, lors de mon voyage au Guatemala, j’ai appris beaucoup de choses sur sa société et son histoire. En rentrant, j’ai voulu me documenter pour approfondir certains échanges que j’ai eu, mais je n’ai pas forcément trouvé beaucoup plus d’informations sur Internet.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Ce que j’ai appris de mes voyages »

  1. c’est tellement ça ! j’adore l’enrichissement culturel que m’apporte chacun de mes voyages! c’est d’ailleurs pour cette raison que j’aime autant les partager sur le blog, c’est pour communiquer toutes mes expériences! super article ma belle, des bisous ♡

    J'aime

  2. Tellement vrai ! Ça permet d’apprendre la tolérance et la relativité, aussi. Je suis persuadée que si tout le monde voyageait un minimum, le monde serait plus en paix. Utopiste, peut-être 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que le voyage est le meilleur moyen de se rendre compte de ce qu’il y a autour de nous, bien meilleur qu’en regardant la télé, en lisant des articles ou en surfant sur internet. Ça devrait être accessible à tous tellement c’est enrichissant 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s