Voyager seule en Albanie

Voyager seule en Albanie

Après 10 jours à profiter de l’Albanie en solo en septembre, ce pays est entré dans le top 3 de mes voyages préférés, derrière l’Islande et la Jordanie ! Mais comment ne pas aimer ce petit pays qui a tant à offrir à tous les niveaux et dont je garderais un souvenir impérissable de la gentillesse de ses habitants, de la beauté de ses paysages, de la richesse de son histoire et de la douceur de vivre qui y règne ?
Si vous hésitez à y aller, n’hésitez plus et réservez de ce pas un billet pour aller en prendre plein les yeux !

Pourquoi l’Albanie ?

J’aime aller dans les pays qui sortent de l’ordinaire, là où je suis à peu près sûre de ne pas voir la moitié de la France en me baladant. Cela faisait quelques années que je voulais aller en Albanie, n’ayant pas eu l’occasion de m’y rendre quand j’étais en Erasmus en Roumanie. Cette année, j’ai eu envie de concrétiser cette envie, n’ayant entendu que du bien des personnes s’y étant rendues. Avoir eu un guide de voyage pour mon anniversaire a déclenché l’achat du billet :).

Aussi bref a été mon séjour (10 jours sont insuffisants pour profiter du pays) j’ai vécu un voyage extraordinaire et j’ai découvert un pays passionnant, bien loin des clichés qui peuvent être véhiculés à son sujet en France. Le pays a également l’immense avantage de ne pas encore être touristique ce qui fait qu’on peut avoir plein de beaux endroits pour soi, sans personne d’autre dans les environs ce qui est maintenant assez rare. Je recommande vraiment d’y aller avant qu’elle ne se transforme en Croatie bis, ce qui ne saurait tarder hélas.

Voyager seule en Albanie 

Contrairement aux idées reçues, l’Albanie n’est pas du tout un pays dangereux en 2019 et ça ne craint absolument rien d’y aller, y compris seule. Oui, quand on pense à l’Albanie on pense à la mafia et aux trafics en tout genre. S’ils existent, ils ne sont toutefois pas visibles et à aucun moment je ne me suis sentie en insécurité.
J’ai trouvé les albanais très bienveillants et agréables malgré la barrière de la langue par moments. Alors oui tout n’est pas rose (pauvreté apparente selon les endroits, un peu trop de béton par endroits, des endroits sales) mais citez moi un pays où tout est parfait ?

Quelques chiffres

  • Budget : 1058,95€
  • Nombre d’hébergements : 6
  • Nombre de dragueurs relous : 2
  • Nombre de km parcourus en voiture : 1462km
  • Nombre de fois où je me suis énervée contre le GPS : incalculable
  • Nombre de km parcourus à pied : 109km (mais parfois ça grimpait sec)
  • Nombre de pneus crevés ou de panne en voiture : 0
  • Appareil photo cassé : 1

Budget 

1058,95€ décomposé de la manière suivante :

  • Avion : (Bordeaux-Rome-Tirana avec Air France) : 334€
  • Location de voiture : 215€ avec Europcar (et sans caution)
  • Taxis : 41€
  • Essence : 87€
  • Hébergements : 287,55€
  • Activités : 31€
  • Restauration : 70€
  • Souvenirs : 16€
  • Frais bancaire : 9,50€ (deux retraits)
  • Autre : 8,9€

Vous pouvez donc voir que je ne me suis pas ruinée pour ce voyage. C’est un pays qui convient à toutes les bourses, y compris aux plus petites. Il est possible de réduire certains postes de dépense, en ne louant pas de voiture ou en dormant dans des hébergements moins chers.
Cependant, deux petites précisions :
– J’ai économisé sur les repas en prenant des hébergements avec déjeuner mais vous pouvez manger sans problème pour 5€ par repas. Il faisait également très chaud ce qui a tendance à me couper l’appétit.
– J’ai fait quelques balades et visites sans me priver mais le coût de la vie étant faible, ça ne revient pas très cher au final.

Itinéraire et visites

N’ayant eu que peu de temps sur place, n’ayant eu pas envie de courir et ayant eu des échos comme quoi l’état des routes n’était pas toujours génial et pouvait de ce fait ralentir les trajets (ce que je confirme), j’ai choisi de mon concentrer sur le sud du pays et de faire une boucle à partir de Tirana, d’où j’arrivais et je repartais.
Il y a plein de choses à faire dans cette partie et je ne me suis vraiment pas ennuyée. J’ai réussi à avoir un bon équilibre entre temps passé sur la route et visites. A part une fois (route entre Gjirokastra et Korçe), je n’ai pas roulé sur de longues distances chaque jour. C’est juste que l’état des routes étant ce qu’il est, on ne va pas très vite et on a parfois l’impression qu’on ne va jamais atteindre le point d’arrivée.
Je recommande donc de rester a minima 15 jours pour vraiment profiter du pays. Je suis contente de la durée passée sur place car j’ai vu de belles choses tous les jours mais j’aurais aimé rester plus si j’en avais eu l’occasion. J’ai eu un vrai pincement au coeur quand l’avion du retour a décollé.

Voilà mon itinéraire et mes visites sur 10 jours (en vert mes coups de coeur) :

  • Jour 1 : Tirana
  • Jour 2 : lagon de Karavasta et monastère d’Ardenica
  • Jour 3 : Berat et canyon de de l’Osum
  • Jour 4 : monastère de la Dormition-de-la-Vierge-Theotokos, Dhërmi et canyon de Gjipe
  • Jour 5 : Porto Palermo, chateau de Borsh et balade le long de la riviera
  • Jour 6 : parc national de Buntrit
  • Jour 7 : blue Eye, monastère de San Nicolas et Gjirokastër
  • Jour 8 : Llixha et Korçe
  • Jour 9 : lac de Prespa et Voskopoja
  • Jour 10 : lac d’Ohrid, église Saint-Nicolas de Shelcan et Krujë
  • Jour 11 : départ

J’ai donc fait une boucle qui ressemble à ça (avec pleiiiin d’arrêts entre chaque points of course) :

Capture d’écran 2019-09-21 à 00.55.48.png

Se déplacer 

Après avoir lu tout et son contraire sur les déplacements en Albanie (routes en mauvais état, bus qui roulent au petit bonheur de la chance), j’ai décidé de louer une voiture ! Et ça s’est très bien passé malgré quelques petites frayeurs par moments (des gens qui roulent n’importe comment ou des routes pas vraiment praticables). Un article dédié à la conduite est disponible ici !
S’il y a des bus qui permettent de relier les villes entre elles, vu les pépites non accessibles en transports en commun, avoir une voiture permettra de se déplacer à son rythme et de voir ce qu’on veut quand on veut et sans être tributaire de bus qui apparemment ne partiraient que lorsqu’ils sont pleins.

Hébergements 

L’offre ne manque pas en matière d’hébergement, surtout sur la côte et dans les grandes villes, et se loger ne coûte pas très cher. Vous avez de tout et beaucoup d’hébergements chez l’habitant. J’ai aussi vu beaucoup de campings-cars, j’imagine que s’il y en a autant c’est qu’il y a de quoi les accueillir.
Pour ce qui est de vous garer, attention tous les hôtels disent avoir un parking, mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois, le parking c’est la rue. Ceci étant, j’ai laissé ma voiture sur la voie publique à plusieurs reprises sans avoir de problèmes.

J’ai réservé mes deux premières villes en arrivant et le reste au fur et à mesure du séjour. Je n’ai pris que des hébergements avec petit déjeuner inclus, place de parking (enfin en théorie) et bien placés. Du coup, parfois, ils étaient un peu chers pour l’Albanie mais il est possible de réduire les prix pour les bourse serrées.

  • Tirana : Prime Hotel : 62€ pour deux nuits, très bien placé
  • Berati : Merkaj Hotel : 30€ pour deux nuits, un peu loin du centre
  • Himlirë : Aphrodite Garden Rooms & Apartment : 57,50€ pour deux nuits et une vue canon sur la mer Adriatique. Mention spéciale pour le petit déjeuner qui se prend face à la mer.
  • Ksamil/parc de Butrint : Hotel Livia : 45€ pour une nuit, c’est cher pour le pays mais vous êtes juste à côté du parc du même nom.
  • Gjirokastër : Palorto Hotel : 22,95€ pour une nuit, bien situé dans la vieille ville.
  • Korçe : Stacioni Hostel : 45€ pour deux nuits dans une auberge bien placée (chambre privative)
  • Krujë : Grand Hotel Krupa : 25€ pour une nuit, hôtel bien placé et belle vue sur la plaine.

Informations et conseils pratiques :

  • la monnaie : la monnaie locale est le LEK (120 LEK = 1€) mais vous pourrez payer vos hôtels en euros.
  • la langue : l’anglais n’est pas hyper répandu, n’hésitez pas à apprendre quelques mots d’albanais. Si vous parlez italien c’est un avantage certain !
  • une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sont nécessaires pour entrer dans le pays (mais le passeport ne sera pas tamponné snif).

Voilà donc un article détaillé sur ce merveilleux séjour ! En prime, quelques photos de bibi, mon trépied est mon meilleur ami en voyage ! Pour plus de photos sans ma tête ou mon dos, rendez-vous par ici :).

Voyager seule en AlbanieVoyager seule en AlbanieVoyager seule en AlbanieVoyager seule en AlbanieVoyager seule en AlbanieVoyager seule en Albaniethumb_DSC04074_1024Voyager seule en Albaniethumb_DSC03786_1024Voyager seule en Albanie

 

7 réflexions au sujet de « Voyager seule en Albanie »

  1. Funny y’a Aphrodite dans le nom d’un de tes hôtels et comme la Grèce c’est à côté… Leur culture a été influencée par la Grèce ? On en trouve des traces dans le pays ?

    « citez moi un pays où tout est parfait ? »
    Ben le Royaume de Mischa pardi !!

    « mon trépied est mon meilleur ami en voyage »
    Ah ce trépied alors ! Quel merveilleux cadeau reçu… 😀

    T’as une robe rouge qui a l’air très joli sur les photos. (:

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s