Quitter la région parisienne pour les Landes

thumb_DSC09507_1024

Un mois et demi que j’ai quitté la région parisienne pour aller vivre dans les Landes ! Un premier bilan s’impose :). Promis, je n’en ferai pas tous les mois :p.

thumb_DSC09331_1024

Pourquoi ce choix ?

À l’issue de ma formation de fonctionnaire, j’ai du choisir mon premier poste dans l’administration, parmi une liste et en fonction de mon classement.
Mon choix s’est orienté sur la région parisienne. Et plus précisément à Cergy dans le Val-d’Oise. Plusieurs raisons : je voulais être en région parisienne pour me rapprocher de mon anglais de copain. Je voulais débuter ma carrière administrative en préfecture au ministère de l’Intérieur. Cergy cumulait ces deux choix.
Sauf que Cergy ce n’est pas Paris. Pas du tout. Vous êtes loin de Paris et vous avez tous les inconvénients sans avoir les avantages. À vous les problèmes perpétuels de RER, la pollution, le coût élevé de la vie, les gens désagréables. Oubliez les sorties au théâtre, rentrer passé 21h est une expédition (RER toutes les 20 minutes puis toutes les 30, ne le ratez pas !).

Du coup, au bout d’un moment, j’en ai eu marre de payer 800€ pour un 35m2 situé à 45 minutes minimum de Paris (selon où vous allez et sans problèmes ce jour là), de mettre à chaque fois une éternité pour rentrer chez moi (quelles que soient les circonstances) ou d’avoir des problèmes de peau liés à la pollution.
J’ai annoncé à mon chef mon envie de partir et j’ai commencé à regarder les postes en préfecture hors de la région parisienne, voulant continuer dans cette structure. Mes seuls critères : tout sauf Paris et intérêt du poste.

Et là, un jour, au milieu des recherches, un poste dans les Landes a particulièrement retenu mon attention (#youpi). Le poste avait l’avantage de me permettre de retourner dans le sud-ouest et de gagner en responsabilités. Je connaissais un peu la thématique, j’ai appelé pour me renseigner, ai échangé par mail avec mon futur chef que j’ai rencontré sur Paris. Quelques semaines (et une bonne dose de stress) plus tard, j’ai appris que j’étais retenue :).

Par contre, je dois avouer que même en étant originaire de Gironde, je ne connaissais que très peu les Landes. Mais ce détail là n’allait pas me faire peur :). Après tout, je suis partie en Roumanie, à Los Angeles, à Aix-en-Provence et à Bastia sans connaitre ces destinations auparavant et il ne m’est arrivé que des choses positives dans chacune d’entre elles :).

thumb_DSC09430_1024

Ok, vivre à Mont-de-Marsan n’est pas aussi sexy que vivre à Londres, New-York ou Singapour, mais je m’y sens bien, et ça c’est le plus important !
Cette ville n’est pas le « trou » dont on m’a parlé au moment de l’annonce de ma mutation. Ok, il n’y a pas une flopée de magasins (je n’aime pas faire du shopping de toute façon) et le soir il n’y a plus personne dans les rues passé 20h mais cela ne l’empêche pas d’être une ville agréable à vivre, avec des habitants chaleureux, des petits commerces sympas, des bonnes adresses où manger et d’être dotée d’une vraie envie de se moderniser et de se dynamiser. Que demander de plus ?

Il y a également plein d’activités à faire dans les Landes et de coins sympas à visiter :). Parmi ce que j’ai pu faire jusqu’à présent : me balader autour du joli lac d’Arjuzanx, visiter l’adorable village de Labastide d’Armagnac, aller sur la côte (Mimizan, Vieux Boucau, Contis plage…) La liste est très courte par rapport à ce qu’il y a à faire mais je compte bien l’agrandir dans les mois à venir ;).

Quitter la région parisienne pour les Landes

Quitter la région parisienne pour les Landes c’est :

  • ne plus subir les aléas du RER A. Je vais travailler à pieds en 3 minutes et ça, c’est précieux.
  • payer un calme et confortable T3 de 65m2 avec vue sur une rivière pour 540€ contre un T1 bis de 35m2 pour 800€ avec vue sur des immeubles.
  • ne plus avoir de gens désagréables dans les transports en commun qui vous poussent dès que possible et ne vous aident pas quand vous êtes en galère.
  • ne plus avoir de problèmes de peau liés à la pollution.
  • se sentir plus zen de façon générale.
  • ne plus systématiquement sortir les écouteurs pour se couper du monde.
  • découvrir qu’on peut prendre le temps de vivre.
  • passer de 1h de transports en commun pour aller à Paris à 1h de voiture pour aller à la plage, l’air y est beaucoup plus sympa :).
  • avoir un coût de la vie plus supportable (déjà plus de maudit pass Navigo à payer tous les mois).

Quitter la région parisienne pour les Landes

Mais c’est aussi :

  • avoir perdu 400€ de salaire (aie aie).
  • doubler ses heures de travail (et oui, c’est le prix à payer quand on a plus de responsabilités).
  • devoir prendre la voiture pour se déplacer : sans voiture, les sorties de Mont-de-Marsan dans les Landes sont assez limitées. J’ai du racheter une voiture quelques mois après avoir vendu la mienne à ma soeur car je ne m’en servais pas du tout.
  • ne plus avoir Roissy à 45 minutes de chez moi (oui ça compte un peu quand même ^^).

thumb_DSC09354_1024Quitter la région parisienne pour les Landes

On verra comment se passent les prochains mois, mais même avec une charge de travail dense et fatigante par moments, je ne regrette pas mon choix. Je ne me suis pas encore dit « je regrette Cergy » au moment où j’écris ces quelques lignes. Si un jour je viens à penser ça (car dieu sait que je n’aimais pas cette ville même si j’aimais bien le travail), donnez-moi une claque et rappelez-moi les raisons pour lesquelles je suis partie :D.
Comme je le dis souvent, il faudrait me payer cher pour revenir en région parisienne, et comme mon salaire est fixé par la loi, cela ne risque pas d’arriver avant un bon moment !

Mise à jour : juillet 2019

Cet article a récemment été beaucoup consulté. Je ne sais pas s’il été partagé quelque part ou si beaucoup de parisiens veulent quitter l’Ile-de-France pour les Landes :).
Je ne l’avais pas relu depuis que je l’avais publié l’année dernière. Il s’en est passé des choses en presque un an et demi dans ce département et revoir ce que j’ai écrit sous le coup de l’euphorie de ma période d’arrivée me fait sourire aujourd’hui.
Du coup, voici en quelques lignes mon bilan de cette année (sans trop de censure mais un peu quand même parce je ne peux pas tout écrire sur la place publique^^).

Donc. Un an et demi après je suis carrément moins enthousiaste. Je n’aimais pas Cergy mais j’aimais bien mon travail alors parfois je regrette un peu d’être partie (oui même si je dis le contraire quelques lignes au-dessus).

Mont-De-Marsan est pour moi une ville où il n’est pas agréable de vivre. On est proche de tout sur la carte mais loin de tout en réalité. On est à 1h30 de Bordeaux et son aéroport, 1h15 de la plage la plus proche, 2h de l’Espagne, 2h30 des montagnes. L’autoroute directe pour aller à Bordeaux coûte un bras… Autant de raisons qui donnent la flemme de sortir le weekend.
Et ce n’est pas comme si Mont-de-Marsan était une ville hyper vivante… Vous avez les fameuses fêtes de la Madeleine (5 jours par an), le festival Arte Flamenco et quelques évènements ponctuels qui drainent du monde.
Mais depuis 1 an et demi, je vois aussi un centre-ville qui se vide de ses magasins petit à petit, phénomène qui, certes n’est pas propre à la ville, mais qui illustre parfaitement sa lente déchéance. La faute à la grande zone commerciale située à la périphérie de la ville ? Peut-être mais pas que. Mont-De-Marsan n’est pas l’image qu’on vous vend des Landes, à savoir les grandes plages et la forêt. Mont-De-Marsan représente la France profonde qui souffre d’un développement qu’elle n’a pas su s’approprier ou contre lequel elle n’a pas su se battre.
J’ai donc appris que les Landes ce n’est pas que la plage ou la forêt et qu’y vivre ne veut pas dire que vous serez souvent à l’un ou l’autre de ces endroits.

Mes heures de travail étant ce qu’elles sont, il est hors de question de déménager ailleurs parce que :
– j’habite à 5 minutes à pieds de mon travail,
– je n’ai pas envie de faire de la route après mes journées qui sont toujours denses et fatigantes,
– je n’ai pas l’intention de rester ici après mon poste actuel.

J’ajoute également que devoir prendre la voiture pour aller au moindre endroit peut vite vous couper l’envie de sortir…

Je ne m’étendrais pas plus mais il me paraissait important de faire une mise à jour de l’article. Pour diverses raisons, y compris celles citées ci-dessus, je ne me plais plus ici et j’espère partir vite ! Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas venir vivre dans les Landes, mais le choix de la ville où vous choisirez de vous établir aura toute son importance !

Mise à jour octobre 2019

Sinon pour information la taxe d’habitation pour un 65m2 en plein centre de Mont-de-Marsan s’élève à 913€ avec la redevance télé et hors réductions fiscales.

 

 

11 réflexions au sujet de « Quitter la région parisienne pour les Landes »

  1. Bonjour – tu as bien fait de choisir les Landes,semble-t-il, et de toutes façons, l’air est meilleur non seulement pour la peau, mais pour les poumons !
    Peut-être peux-tu regagner les 400 euros de différence pour ton traitement ?

    Je te souhaite bonne chance, beau printemps – amitiés 🙂

    J'aime

    1. Merci pour ton retour, et désolée pour ma réponse un peu tardive. A presque 2 mois ici, je ne regrette pas du tout ce changement et la région parisienne ne me manque pas du tout ^^
      Pour le salaire, je ne sais pas si cela sera vraiment rattrapable, j’ai perdu l’indemnité de résidence en ile de France, le fait que les salaires étaient alignés sur ceux des services centraux du ministère et je ne suis pas restée 3 ans sur mon poste pour garder je ne sais plus quelle sujétion. Tant pis, le bien être personnel prime sur l’argent par moments 🙂 Bon weekend 🙂

      J'aime

    1. Je serai bien dans les Landes pour les férias car mon travail m’oblige à être présente dans le département à ce moment là ^^ Je n’ai jamais participé aux fériés, ça sera l’occasion de les découvrir 😉 Pour Dax, je n’y suis allée que pour le boulot et je n’ai pas encore eu l’occasion de vraiment découvrir la ville, mais du peu que j’ai vu, elle a l’air très différente de Mont-de-Marsan. Affaire à suivre 🙂 Bon weekend à toi !

      J'aime

  2. La vie est beaucoup plus facile en province qu’en banlieue parisienne
    Originaire de Paris ,je suis partie célibataire à l époque vivre sur la Côte Basque et j’ai adoré la qualité de vie.Alors je pense que vous avez bien fait de vivre dans les Landes.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour et merci pour votre expérience partagée. Nous sommes un couple avec un enfant et nous avons une très grande envie de partir dans les Landes. Je suis au chômage et ma femme travaille. On ne sait pas par où commencer. Si on a pas de travail on peut pas avoir de logement, mais si on a pas de logement comment peut on aller travailler. Trop trop de questions.
    Merci en tout cas

    J'aime

    1. J’espère que vous arriverez à trouver quelque chose rapidement dans une ville qui vous plaît 🙏
      Peut-être que ça sera plus facile entre particuliers qu’en passant par une agence ? Choisissez bien la ville où vous vous installerez, Mont de Marsan me pèse un peu par moments… Bonne continuation 🙂

      J'aime

  4. Bonjour fonctionnaire territoriale je quitte la région parisienne pour le sud des landes proche du pays basque … et j envisage de vivre plus près de la mer que vous… j arrive en janvier 2020… j espere quz tt se passera bien pr moi… bonne continuation a vous…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s