J’ai regardé deux films nord-coréens sur You Tube

 

 

thumb_DSC03340_1024

Quand on parle de la Corée du Nord, c’est plus pour ses violations constantes des droits de l’homme, son régime dictatorial, son programme nucléaire ou son leader que pour son industrie cinématographique. Et pourtant, la Corée du Nord a bien sa propre industrie qui, pour des raisons évidentes, ne s’exporte pas à l’étranger, contrairement aux productions de son voisin du sud. Force également est de constater qu’il y a peu d’informations disponibles sur cette industrie, à l’image de tout ce qui concerne ce pays.

À quel moment je me suis dit « tiens si je regardais des films nord-coréens ? »

Cette drôle d’idée (certains vous diront qu’il n’y a que moi pour avoir ce genre d’idée) est partie d’une recherche  sur les dramas sud-coréens.
Sur l’article de Wikipédia dédié, je lis que la Corée du Nord produit aussi des dramas. Attend, whaaaaat ? Mais j’ai envie de voir à quoi ressemble la production cinématographique d’un pays comme celui-là moi ! Quand on voit les dramas sud-coréens, à quoi peut bien ressembler un drama nord-coréen ?
Je suis ensuite allée sur la page Wikipédia consacrée à la Corée du Nord et qui mentionne deux films produits en 2006, disponibles sur You Tube (uniquement sous-titrés en anglais et de mauvaise qualité mais c’est déjà ça).

Non je ne supporte pas la dictature nord-coréenne et oui c’est affreux ce qui se passe là-bas. Mais on a le droit d’être curieux de tout et moi, voir à quoi ressemble les productions cinématographiques d’un pays aussi fermé, ça attise ma curiosité au plus haut point !

Ce qu’il fait savoir sur l’industrie cinématographique nord-coréenne

Celle-ci occupe une place de premier rang car sous l’influence directe du dirigeant du pays. Le cinéma est en effet l’un des outils de propagande du régime.

Le défunt dictateur Kim Jong-Il a ainsi écrit à propos du cinéma :
 » Le film doit avoir une puissante action sensibilisatrice, à l’instar d’un article de fond du journal officiel du Parti, et anticiper sur la réalité. Il lui incombe ainsi de jouer un rôle mobilisateur à chaque étape de la lutte révolutionnaire 
(…)
La tâche fondamentale de l’équipe de création est de faire des films révolutionnaires d’une grande valeur idéologique et artistique de nature à contribuer efficacement à imprégner les hommes de l’idéologie unique du Parti et à uniformiser toute la société selon les grandes idées du Juche. »

Le cinéma nord-coréen est basé sur une idée : représenter les valeurs nationales et l’idéologie communiste (l’amour de la patrie, l’héroïsme dans le sacrifice de soi, l’éducation des masses et le Juche, notion coréenne clé, fondement de la dictature) avec en toile de fond les différentes périodes de l’histoire. Rien d’autre.
Ne vous attendez pas à des histoires à l’eau de rose. Les films nord-coréens sont majoritairement mélodramatiques et la comédie est inconnue au bataillon, même si des scènes « drôles » peuvent apparaitre dans les scénarios.
En parlant de scénarios, nous ne sommes pas dans les schéma habituel, ici c’est le régime qui les valide et qui choisit les réalisateurs. Sans grande surprise donc, aucun film nord-coréen n’est censuré. Qui irait censurer ce qu’il produit ?
Puisque le cinéma est un outil d’Etat, les acteurs sont tous employés par ce dernier et sont environ 150 à jouer (au bout d’un moment on finit par tous les connaitre !). On ne choisit pas de devenir acteur, le régime le décide pour vous (cela peut éviter des carrières ratées ceci étant).

Jusqu’au milieu des années 90, la Corée du Nord va produire selon les années entre 20 et 30 films par an puis ce chiffre va décroître au fil des années, faute de moyens techniques et financiers. Rappelons que la Corée du Nord dépend de l’aide internationale pour nourrir sa population.

Il existe un festival international du film de Pyongyang où sont diffusées nombre de productions internationales (à l’exception de la Corée du Sud et des Etats-Unis). Des films français ont même été primés !

Les films bords-coréens disponibles sur internet.

Quelques films sous-titrés en anglais sont donc disponibles sur You Tube, en cherchant « North Korean drama ». Ils durent environ 1h30 et sont généralement vieux.

Les deux films que j’ai vu.

A schoolgirl's diary
Source : https://www.flickr.com/photos/mytripsmypics/39892038371/in/photostream/

Ce film est l’histoire d’une jeune lycéenne qui vit seule avec sa mère, sa soeur et sa grand-mère. Elle ne voit que très rarement son père, totalement absorbé par son travail d’ingénieur en informatique dans une ville loin de son famille. A travers son journal, elle exprime son incompréhension face à celui qui décidé de sacrifier sa vie de famille au profit de son emploi. Alors qu’elle se rebelle contre sa famille, elle finira par comprendre à quelle point elle a été égoïste lorsqu’après des années de travail et de sacrifice, son père réalisera une avancée scientifique majeure.
La morale dans l’histoire est que la Nation passe avant la famille et le bonheur individuel et que les sacrifices personnels permettent d’accomplir de grandes choses pour la Nation. Pour la petite histoire, ce film a été diffusé en France en 2007 dans 5 salles de cinémas (et a connu un succès plus que relatif dans nos salles obscures).

J’ai trouvé intéressante la représentation des valeurs nord-coréennes dans le film (sacrifice de l’individu au profit de la Nation et du collectif, place du leader dans la vie des citoyens). On peut voir quelques pans du pays et de la vie quotidienne, ce qui permet d’en connaitre un peu plus sur ce pays très fermé.

Pyongyang Nalpharam
Source : https://www.imdb.com/title/tt1708434/

Ce film (qui se passe au début du 20° siècle) raconte la lutte de Jong Thaek et de ses amis adeptes du thaekgyon (un art martial traditionnel coréen) contre le Japon qui souhaite le faire disparaitre au profit du judo. Les japonais veulent à cette fin à tout prix récupérer un manuscrit contenant les règles du thaekgyon. Avoir ce manuscrit leur permettra en effet de mettre un terme à son enseignement.
A cette époque, la Corée (qui était encore unifiée) était sous domination japonaise. Ce film montre le combat de courageux Coréens contre l’impérialiste japonais.

N’étant pas de base une fan de films d’arts martiaux, je n’ai pas accroché avec celui-là mais j’ai trouvé intéressante l’approche de l’impérialisme japonais à travers cette thématique. Cette période de l’histoire coréenne est encore un sujet sensible.

Mon avis général sur ces films

Comment juger des films dont les scénarios à la propagande du régime nord-coréen et des acteurs qui n’ont aucune liberté pour jouer ? On peut trouver discutable les scénarios et le jeu des acteurs mais il serait, à mon avis, trop facile de dire que c’est nul. Enfin, oui ça l’est par rapport à nos standards et ce que nous avons l’habitude de voir. Clairement il y a mieux et plus intéressant à voir. Mais il s’agit d’une autre forme de cinéma, à l’opposé de ce que nous connaissons et encore une fois, j’aime voir ce qui se fait ailleurs.

Pour en savoir plus à ce sujet :

P.S : les deux photos de la Corée du Nord illustrant cet article sont bien de moi et ont été prises lorsque j’ai visité la zone démilitarisée à l’occasion de mon voyage en Corée du Sud en 2016 (voir mon article à ce sujet ici).

Une réflexion au sujet de « J’ai regardé deux films nord-coréens sur You Tube »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s