Au revoir Instagram !

En juillet 2014, j’ouvrais un compte Instagram après avoir acheté un téléphone où était installée l’application. Je ne la connaissais pas et c’est pas pure curiosité que je créais un compte.
En juillet 2019, je suspendais puis clôturais ce même compte Instagram. Sans annonce si ce n’est de dire sur mon avant-dernier post que je n’avais plus envie de publier sur Instagram.

Comme j’ai pu le faire avec d’autres articles publiés sur ce blog, je vais être totalement transparente dans mes propos et mes pensées.

Après 5 ans d’utilisation quasi quotidienne de ce réseau, j’en ai eu marre. Et j’en ai eu marre d’avoir marre d’Instagram qui n’est pas la vraie vie.
Plein de raisons m’ont poussée à clôturer mon compte et si cela n’a rien d’exceptionnel en soi, j’ai voulu en parler ici parce que petit à petit au cours de ces 5 années, je me suis faite bouffer par ce réseau social. J’ai un peu honte de le dire mais ça fait partie du processus d’acceptation ;).

Comme dit plus haut, si j’ai créé un compte sur Instagram c’est vraiment par hasard et sans objectif particulier. J’habitais à Aix-en-Provence et c’était quelques semaines avant de partir vivre à Bastia. J’ai utilisé l’application au doigt mouillé, sans trop savoir quoi en faire. J’utilisais des filtres et quelques hashtags et j’étais contente quand des inconnus aimaient mes photos. Dès le départ, j’ai eu un compte public car pour moi c’était à ça que servait Instagram, montrer mes photos à des inconnus. Si je ne voulais montrer mes photo qu’à mes amis, Facebook était là pour ça. J’ai vu le nombre de personne me suivre augmenter au fil des mois et des années pour arriver au glorieux chiffre de 1680 abonnés quand j’ai décidé de clôturer mon compte.

Dès que possible, j’allais sur l’application. Pour quoi faire ? Pas grand chose. Regarder des photos, en aimer et en commenter. Rien de très intéressant en soi. Mais pendant 5 ans, mécaniquement, j’allais sur Instagram à la moindre occasion. Plusieurs fois par heures dans certains cas. Y compris lors de moments passés avec mes amis ou ma famille (pardon pour ça).

Après une certaine période d’utilisation (vers 2017 je pense), j’ai commencé à tomber dans une espèce de spirale infernale où je me disais qu’il fallait que je ne partage que des photos de voyage sur mon compte, et ce tous les jours afin de garder mon audience et d’augmenter mon nombre de followers. Peut être que c’est à force de suivre des comptes Instagram liés uniquement aux voyages ou de passer trop beaucoup d’heures par jour à regarder mon fil d’actualité.

Au fur et à mesure que je trouvais des comptes intéressants à suivre, j’avais envie de montrer que moi aussi je voyageais. Mon quotidien est donc passé à la trappe et je n’ai voulu montrer que de belles photos de voyage.
Je suis tombée dans l’engrenage type : quelle photo je poste et laquelle aura le plus de succès, est-ce que je me montre ou pas, est-ce que cette destination plaira, est-ce qu’on va commenter mes photos…
Que des questions ridicules qu’on ne devrait même pas se poser quand on poste quelque chose en ligne. On ne devrait jamais poster dans l’espoir d’obtenir des retours de personnes qu’on ne verra jamais. On ne devrait poster que pour soi, pour avoir une « trace » de ses voyages/moments du quotidien. Pas dans l’espoir d’avoir des likes qui n’apporteront rien à part soit de la satisfaction (si on estime que le nombre de like est correct) soit de la frustration (si on estime qu’on a pas eu assez de like).

Quand j’ai choisi de clôturer mon compte, j’y suis allée d’un coup. J’aurais pu choisir de faire du tri dans mes abonnements pour ne plus voir que ce qui m’intéressait vraiment mais je sais qu’en faisant ça, j’aurais perdu des abonnés et j’aurais mal vécu le fait de voir mon nombre d’abonnés diminuer. Tant pis pour les photos postées depuis 2014, les souvenir sont dans la tête (et sur un disque dur) !

J’en ai eu donc assez de plein de choses :
– les gens qui se plaignent de ne pas avoir assez de likes et engagements sur leurs photos.
– les gens qui signalent en story leur dernière publication pour récolter des likes sur celle-ci.
– les partages de compte : partage mon compte et je partage le tien. Ce processus a bien sûr pour but de gagner des abonnés.
– les comptes parfaits : vous savez ces jolies photos un peu trop parfaites où la personne ne vous dira jamais combien de photos elle a prise avant d’arriver à ce résultat.
– les photos trop retouchées : les gens ne cessent de dire que la planète est belle et retouchent à tout va (ok, tout le monde ne fait pas ça mais presque).
– le follow/unfollow : des gens qui vous suivent non pas parce qu’ils aiment les photos que vous publiez mais seulement pour que vous vous abonniez à leur compte. Quand c’est fait, hop comme par enchantement ils se désabonnent du votre (tellement pénible).
– les gens qui postent du contenu uniquement pour leurs abonnés.
– les gens qui donnent l’impression de ne voyager que pour leur compte Instagram.
– les gens qui te donnent l’impression que tout va bien dans leur vie et qu’elle est parfaite  (mais tant mieux pour eux si c’est le cas hein).
– des plaintes quotidiennes relatives à l’algorithme d’Instagram.
– l’impression de voir les mêmes photos tout le temps.

Tout ça cumulé a fait qu’en début d’année, vers mon voyage au Paraguay je n’ai plus eu envie de poster quoi que ce soit pour partager ce que je vivais. J’ai posté quelques photos et fait quelques stories pendant mon séjour mais pas plus. Je pensais que c’était lié au fait que ce voyage a été un peu frustrant pour moi mais en fait non. Cela s’est ensuite reproduit avec la Cantabrie et la Slovaquie, deux voyages que j’ai pourtant adoré. Je n’avais tout simplement pas envie de partager ces voyages, sur le moment parce que je voulais en profiter, et après parce j’avais la flemme de poster et créer du « contenu » qui serait susceptible de plaire. L’envie n’était plus là. L’envie de partager mes jolis voyages a été annihilée par tous les aspects négatifs cités ci-dessus. Ce monde superficiel qu’est devenu Instagram ne m’intéressait plus.

J’ai quand même récréé un petit compte purement personnel et privé quelques jours après avoir fermé mon compte. Mais celui-là n’a pas vocation à être public. Je veux retrouver ce sentiment que j’avais de partager des petites photos pour le plaisir. Je partagerais donc autre chose que mes photos de voyage et mon quotidien reviendra dans le lot avec notamment des photos de mes chats et de nourriture :D.

Tant pis pour le reste. La vraie vie est plus importante qu’Instagram et quand je voyage, c’est pour moi, pas pour Instagram. Je reviens de Prague et même sur mon nouveau compte je n’ai pas partagé beaucoup de stories ou de photos. J’étais juste occupée à profiter de la ville que je visitais pour la deuxième fois. Par contre, ne vous inquiétez pas, l’appareil photo a lui bien fonctionné :D.

Et ça va beaucoup mieux depuis cette fermeture ! Je ne passe plus des heures à regarder mon fil d’actualités, à pester contre tout ce qui m’énervait et à être jalouse des uns et des autres qui partent quand moi je suis coincée au boulot (alors que je ne suis pas à plaindre à ce niveau là).

Je vais quand même clôturer ce poste sur un note un peu positive. J’ai eu des échanges intéressants/drôles/constructifs tout au long de ces 5 années et j’appréciais vraiment de suivre un certain nombre de personnes. J’ai découvert de belles destinations et certaines photos m’ont confortées dans mon envie d’en découvrir d’autres. Mais le côté négatif a hélas pris le pas le côté positif et ce malgré de nombreuses tentatives pour me détacher de tout ça.

A vos commentaires ;).

Marion

P.S : fermer mon compte IG ne devrait avoir qu’une incidence mineure sur mon blog où les 3/4 du trafic proviennent des moteurs de recherche donc aucune raison de m’en faire à ce niveau là également.

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Au revoir Instagram ! »

  1. Tout à fait d’accord avec tout ce que tu dis et ressens. Je ne suis pas de la génération insta et pourtant je trouve que je perds aussi bcp de temps à suivre la vie des autres.. Je voyage très peu. Je reviens de vacances à Minorque (sac à dos. Dormir sur les plages. Le rêve) j’ai vraiment été impressionné par toutes ces filles( grande majorité de filles et oui) habillées maquillées qui faisaient plein de poses un peu ridicules quand même. Il y a une plage que j’ai surnommé la plage Instagram tellement c’était trop 😊

    J'aime

    1. J’ai l’impression que chaque destination a son ou ses spots instagram maintenant… Je reviens de Prague, au niveau du château il y a une belle vue sur la ville, impossible d’en profiter, les gens vous poussent pour prendre des photos … Ça va mieux depuis que j’ai supprimé mon compte 😀
      Bonne journée 🙂

      J'aime

  2. Tes photos sont magnifiques et oh combien je te comprends au sujet d’instagram. La vraie vie n’est pas dans le virtuel 🙂

    Je te souhaite une vie plus en accord avec celle á laquelle tu aspires, moins virtuelle et plus terre á terre.

    Amaria ( nomadjourneyphotography)

    J'aime

    1. C’est avec grand plaisir que je lis ton commentaire, et ça sera avec grand plaisir également que je suivrai tes beaux voyages depuis mon nouveau compte, je te rajoute de suite 🙂
      Effectivement ça va mieux depuis que j’ai quitté le monde virtuel dans lequel Instagram m’avait entraînée…
      A bientôt et bonne soirée 🙂

      J'aime

  3. Je trouve franchement dommage que t’aies supprimmé ton compte et surtout les raisons pour lesquelles tu l’as fait !

    Vu de l’extérieur tu donnais l’impression justement de ne pas être une serial instagrammeuse, tu mettais du contenu avec parcimonie et – sans vouloir te vexer ^^ – on voyait que t’avais pas cherché l’angle, la lumière et le filtre parfaits pendant une heure comme les influenceurs/euses pros. Je pense qu’il y a pas mal de monde qui aime ce genre de compte et qui n’en peut plus des contenus trop parfaits, sponsorisés, etc, enfin tout ce que tu décris. J’ai moi-même du tri à faire d’ailleurs, surtout des comptes qui étaient sympas il y a quelques temps et qui petit à petit se sot fait acheter par une marque de montre, un resort, etc (sans intérêt donc) ou qui enchaînent les destinations et les clichés trop mainstream.

    C’est dommage que tu aies en fait été très soucieuse de ton nombre d’abonnés, il suffisait de virer ces comptes qui ne te plaisaient plus et de garder uniquement tes connaissances IRL ou ce que tu souhaitais. Tu aurais certes eu quelques unfollow, et alors ? ça t’aurait permis de faire du tri entre le bon et le mauvais follower, et je suis prêt à parier que t’en aurais surtout eu beaucoup qui s’en foutent et auraient continué à te suivre. Et tu aurais eu moins de contenu à suivre, donc moins de temps perdu à consulter l’appli sans raison, etc.

    Chacun son ressenti mais perso, je suis des comptes qui me plaisent même s’ils me suivent pas, je suis suivi par des comptes que je suis pas, je connais pas mon nombre d’abonnés ou son évolution – je sais juste qu’il est inférieur à mon nombre d’abonnements et je m’en fous – et j’utilise insta plus comme « suiveur » que comme « publieur » (une photo de voyage de temps en temps pour pas avoir l’air mort, mes concerts/trails/matchs de rugby etc en story, et basta). Et en fait, j’avoue que si je devais supprimmer quelque chose pour les raisons que tu as cité (y passer trop de temps, avoir l’impression de m’afficher) ce serait plus facilement le blog que mon compte insta ^^ ce qui rejoint ton ancien article sur l’intérêt d’avoir un blog aujourd’hui d’ailleurs.

    Après, si ça t’a fait du bien, ça reste l’essentiel 🙂

    J'aime

    1. Merci pour ton retour et ta sincérité 🙂

      Je t’avoue que depuis que j’ai supprimé ce compte, ça va mieux, c’est bête à dire mais c’est vrai :D.
      J’ai quand même recréé un compte malgré tout pour principalement suivre mes amis, connaissances et quelques personnes que j’aime bien virtuellement. Que des gens normaux qui sont très loin de tout ce que je voyais quotidiennement et qui me polluait l’esprit malgré tout. J
      e suis du genre à prendre les choses à coeur et à avoir du mal à prendre du recul et c’est ce que s’est passé avec IG. Du coup j’ai préféré couper net et faire table rase plutôt que de faire du tri dans les 860 abonnements que j’avais pour savoir qui je décidais de continuer à suivre ou pas ^^

      Aujourd’hui, je suis repassée à un compte privé et l’ancien ne me manque pas du tout.Je passe beaucoup beaucoup moins de temps sur l’application, je ne regarde plus mon nombre d’abonnés, le nombre de likes sur mes photos, je ne vois plus personne se plaindre de l’algorithme d’IG et c’est beaucoup mieux comme ça 🙂

      J'aime

  4. Je comprends tout à fait, et j’ai moi-même fait une longue pause cet été! j’ai l’impression d’avoir plus de temps et de mieux apprécier chaque instant! Je pense y revenir quand même prochainement, mais sans pression et étant plus consciente du temps que j’y passe

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s