Neuf jours en Jordanie

thumb_DSC04938_1024.jpg

Je pourrais écrire des lignes et des lignes sur la Jordanie tellement j’ai aimé ce pays. Aussi bref a été mon séjour dans ce pays, j’en suis tombée amoureuse (oui oui). Parfois il ne faut pas longtemps pour tomber amoureux(se) d’un endroit et la Jordanie en est le parfait exemple. Mais comment ne pas aimer ce pays ? Je n’ai pas vu de témoignages négatifs le concernant au cours de mes nombreuses recherches pour préparer le voyage. Et après y avoir passé neuf jours seule, je n’ai que des choses positives à dire à son propos :).

Si vous allez en vacances en Jordanie, ne faites pas comme moi : n’y restez pas neuf jours, c’est insuffisant pour voir tout ce que le pays a à offrir. Partez plutôt quinze jours, voire trois semaines si vous pouvez. Le pays est certes petit mais a tellement à offrir que ça serait dommage de ne pas tout voir par manque de temps.

Je suis très contente de mes neuf jours passés sur place car j’ai vu plein de belles choses, des paysages divers et variés, ai rencontré des gens très gentils et ai été très bien accueillie. Mais je regrette aussi de ne pas avoir poussé un peu plus le temps passé sur place. Ceci étant, c’est une très bonne raison pour revenir 😉


thumb_DSC03054_1024.jpg

Concernant mon itinéraire, il y a ce que j’avais prévu et ce que j’ai finalement fait. Et oui, rien n’est jamais sûr quand on part par ses propres moyens en dehors de tout cadre organisé, mais c’est aussi ça le charme des voyages 😉 Il faut bien un peu d’imprévus et de changements de programme sinon ce n’est pas drôle :D. Ça participe aux souvenirs et ça rend les choses un peu plus palpitantes.

Ce que j’avais prévu :

Jour 1 : Amman
Jour 2 : Jerash, Ajlun et Umm-Qays
Jour 3 : les châteaux du désert
Jour 4 : La mer noire, le Jourdain (lieu de baptême du Christ), le mont Nébo et Madaba
Jour 5 : Dana et Petra au coucher du soleil
Jour 6 : Petra
Jour 7 : le Wadi Rum
Jour 8 : Aqaba
Jour 9 : remontée vers Amman avant de prendre l’avion

Ce que j’ai fait :

Jour 1 : Amman :
Jour 2 : Jerash
Jour 3 : encore Amman
Jour 4 : le mont Nébo, le Jourdain, la mer noire
Jour 5 : Dana et Petra au coucher du soleil
Jour 6 : Petra
Jour 7 : le Wadi Rum
Jour 8 : Al-Kharak et le Wadi Mujib (le canyon, pas la balade en randonnée aquatique)
Jour 9 : Madaba, Machéronte et (encore) la mer Noire

Ce que je n’ai pas fait (et qui me donne une excellente raison pour revenir)

– Ajlun et Umm-Qays
– les chateaux du désert
– Aqaba
– la réserve naturelle de Mujib

Pourquoi je n’ai pas fait tout ce qui était au programme ?

Avant de partir, lorsque j’ai esquissé mon programme, je pensais trouver à Amman des agences touristiques qui proposeraient (moyennant une somme modique) des tours en groupe organisés à la journée vers des points d’intérêts situés aux alentours de la capitale, ou dans le pays. J’ai vu ce type d’agence dans plusieurs pays alors il me semblait logique de les trouver en Jordanie.
Mais que nenni. Enfin presque.
Soit vous allez aux points d’intérêts par vos propres moyens soit vous prenez un tour « privé » avec un chauffeur et là le prix n’est pas modique.
Si j’ai loué une voiture pour ce voyage, je me suis dit que pour ce qui était à proximité d’Amman (= Jerash, Ajlun, Umm-Qays, les chateaux du désert) je pourrais le faire de la capitale. Je ne voulais pas conduire dans Amman au regard des échos que j’avais eu (qui se sont confirmés une fois sur place).

Donc avec tout ça, j’ai seulement pu faire Jerash. Jerash est à environ 30 minutes d’Amman en bus public et il faut au moins 2 bonnes heures pour visiter le site (ok, j’ai mis plus de 3h parce que c’est un peu grand, il y a plein de choses à voir et que bon on est pas là pour courir non plus). De Jerash vous pouvez ensuite prendre un bus pour Ajlun et d’Ajlun vous avez des bus directs pour Amman. Sauf que je suis arrivée un peu tardivement à Jerash et que le temps de visiter je ne savais pas si j’aurais des bus depuis Ajlun pour rentrer à Amman. Donc je ne suis pas allée à Ajlun et encore moins à Umm-Qays.

Le lendemain, jour où j’avais prévue d’aller faire les chateaux du désert, je me suis trouvée confrontée à un autre problème : il n’y a aucun bus qui va dans cette partie de la Jordanie donc soit tu y vas par tes propres moyens soit tu y vas avec un chauffeur (mais ça coute cher). Donc je n’y suis pas allée et je suis restée à Amman pour voir ce que je n’avais pas encore vu (même si j’avais déjà vu beaucoup de choses le 1er jour).

Concernant Aqaba, je voulais y aller pour aller faire du snorkelling dans la mer Rouge. Sauf que j’y serai allée pour l’avant-dernier jour de mon voyage et que le lendemain je devais reprendre la route pour Amman. Les deux villes ne sont pas exactement à coté et plutôt que de tracer le dernier jour pour rendre la voiture en temps et en heure à l’agence de location de voiture, j’ai préféré remonter tranquillement vers le nord du pays. J’aurais eu l’impression d’aller à Aqaba juste pour dire « j’y suis allée » et je n’aurais pas profité autant que j’aurais voulu sur place. Surtout que c’est une station balnéaire ou à part les activités liées à la plongée il n’y a pas grand chose à voir.
En remontant vers Amman, j’ai vu de super choses sur la route que je n’aurais peut être pas vu en allant à Aqaba et en conduisant le dernier jour. Certes mon vol retour était à 2h du matin ce qui me laissait une certaine marge pour remonter mais je voulais éviter de conduire de nuit (je n’aime pas ça du tout) et surtout je voulais éviter de faire trop de route avant de repartir. Je m’apprêtais à passer une nuit blanche du fait de mes horaires de vol et on est jamais à l’abri d’un incident sur la route….


 L’hébergement :

J’ai passé 9 nuits sur place, dans des hôtels en chambre individuelles (je mets les liens des hôtels parce qu’ils étaient tous très bien).

– Amman : 4 nuits : Nobel Hotel
– Réserve de Dana : 1 nuit : Dana Tower Hotel
– Pétra : 1 nuit : Sunset Hotel
– Wadi Rum (un camp dans le désert et non un hôtel à proprement parler): 2 nuits : Wadi Rum Camp & Tours
– Madama : 1 nuit : Saint-John Hotel

La dernière nuit je l’ai passée à l’aéroport car mon vol était à 2h du matin :).

thumb_DSC03359_1024.jpg
Vue de mon hôtel à Dana
thumb_DSC04248_1024
Vue de ma tente dans le désert de Wadi Rum au matin
thumb_DSC04836_1024
Vue de ma chambre d’hôtel à Madaba

Se déplacer :

Pour visiter la Jordanie je recommande la location d’une voiture (si vous en avez les moyens). C’est tellement plus pratique, vous êtes totalement libres de vos mouvements, l’essence ne coute pas cher et les routes sont en bon état. Les prix pour louer une voiture ne sont pas excessifs et il n’est pas nécessaire d’avoir un gros bolide, une berline normale suffit amplement.
Je suis passée par Thrifty et ça s’est très bien passé avec eux !

Pour ceux ne souhaitant pas conduire en Jordanie ou n’ayant pas les moyens de louer une voiture, il parait que le stop fonctionne très bien. Sinon vous avez les bus mais ils ne vont pas partout (comme à Dana par exemple). Dernière solution, Uber, il parait que ce n’est vraiment pas cher.


Le Jordan Pass

Si j’ai un conseil à vous donner quand vous allez en Jordanie pour le tourisme c’est de prendre ce pass magique. Il comprend votre visa (obligatoire pour entrer sur le territoire) et l’accès à Petra sur 1, 2 ou 3 jours. Sachant que le visa coute 40JOD et que Petra n’est pas ce que j’appellerai un site bon marché (50 JOD pour un jour), il est très vite rentabilisé. La quasi totalité des sites touristiques l’acceptent.
Un seul site pour l’acheter, c’est celui-ci : https://jordanpass.jo (et aucun autre, ne vous faites pas avoir).

P.S : on vérifie bien la date de validité de son passeport avant de partir ok ? 😉


La nourriture

Soyons honnêtes : il a fait trop chaud pour manger :D. Vraiment. La chaleur m’a coupé l’appétit et pourtant j’aime manger. J’ai plus dépensé en eau qu’en nourriture.
Manger ne coûte pas cher selon les endroits où vous vous rendez. Evidemment, manger à Petra (sur le site même ou dans la zone hôtelière) coûtera plus cher qu’un kebab à Amman mais on reste dans des prix raisonnables.

Pas de photo de ce que j’ai mangé car je ne photographie pas ce que je mange mais j’ai surtout mangé du poulet et des légumes. Pour les carnivores, vous aurez le choix entre du poulet ou du mouton, rarement d’autres viandes. Parfois vous pourrez manger du poisson (mais pas de la Mer Morte ahaha). Beaucoup considèrent la cuisine jordanienne comme peu variée comparé à d’autres pays de la région, personnellement j’ai beaucoup aimé. C’était frais et jamais trop lourd (ce qui est judicieux vu les températures par moment).


Les lieux que j’ai visité (avec mes petits conseils)

Amman (jour 1 et 3)

Avec le recul, je dirais qu’un jour suffit pour visiter Amman. La capitale est très étendue mais les points d’intérêts restent limités. Il y a beaucoup de circulation, je ne recommande pas d’y conduire. Située sur plusieurs collines ça grimpe sec par moments mais les points de vue sont toujours beaux. Si on ne vient pas en Jordanie pour Amman, elle vaut le détour. Apr§s tout, c’est l’une des villes les plus anciennes du monde. Je conseille de la faire en fin de voyage plutôt qu’au début. Après avoir vu toutes les merveilles du pays son charme (oui oui elle en a) vous paraitra moins évident ;).

La citadelle : à faire en fin de journée car les couleurs du coucher de soleil y sont très belles. Le soleil est un peu moins fort et il peut même y avoir une petit brise très agréable. Gratuite avec le Jordan Pass.

thumb_DSC03041_1024thumb_DSC03049_1024

Le forum romain : je conseille aussi d’y aller en fin de journée car là aussi les lumières du soleil se couchant sont très belles. Gratuit avec le Jordan Pass.

thumb_DSC02828_1024.jpg

La mosquée Abdallah 1er : la seule mosquée accessible aux non-musulmans. Honnêtement ce n’est pas la plus belle que j’ai vu mais si vous avez un peu de temps vous pouvez y aller. L’entrée coûte 2 JOD.

thumb_DSC03128_1024.jpg

Downtown : même les jordaniens appellent cette partie basse de la ville comme ça. C’est là que c’est le plus vivant, où vous trouverez plein de magasins, de restaurants, de bureaux de change, de marchés… S’y trouve également la mosquée Al-Husseini, non visitable.

thumb_DSC02857_1024.jpg

Jerash (jour 2)

Jerash fait partie des sites incontournables du pays. Il faut dire que ses ruines romaines sont particulièrement bien conservées et y déambuler est un réel plaisir. A 30 minutes d’Amman, il serait dommage de ne pas y aller :). Prix compris dans le Jordan Pass.

thumb_DSC02882_1024thumb_DSC02891_1024thumb_DSC02898_1024thumb_DSC02912_1024thumb_DSC02953_1024.jpg

La mer morte (jour 4 et 9)

Vous ne pouvez pas ne pas voir la mer morte en allant en Jordanie ;), sauf si vous allez en Israel car ce sont les deux seuls pays l’entourant. Cette mer, qui a plus l’aspect d’un immense lac, ne va pas très bien. Son niveau diminue d’années en années. Certains disent que si rien n’est fait, en 2050 elle sera complètement asséchée… Les solutions pour contrer cela existent, certaines sont plus coûteuses que d’autres mais j’espère que les deux pays arriveront à se mettre d’accord pour qu’elle puisse être sauvée.

Je ne la présente plus : tout le monde sait que s’y baigner est une expérience unique puisqu’on flotte. Impossible de couler. A partir du moment où vous n’avez plus pied vous flottez automatiquement. C’est comme si quelque chose vous poussait pour vous mettre sur le dos. D’ailleurs, se mettre sur le ventre requiert des mouvements comiques et il vous faudra nager sur le dos.
Pour vivre cette expérience : il n’y a pas vraiment de plage publique en Jordanie. Pour se baigner, il vaut mieux passer par un hôtel. Certes c’est payant (et c’est un peu abusé niveau tarification) mais au moins vous avez le luxe de pouvoir vous doucher après vous être baigné. Parce que cette chère mer laisse une sensation huileuse sur la peau pas forcément agréable.

Si vous voulez en savoir plus sur la mer morte, un musée lui est dédié, le Dead Sea Panoramic Complex qui comme son nom ne l’indique pas, offre une très belle vue sur la mer morte en plus d’apporter des explications très intéressantes. J’ai visité ce musée lors de mon dernier jour, une manière intéressante de conclure le voyage.

Enfin, rouler le long de la mer morte offre des points de vue exceptionnels :).

thumb_DSC03292_1024thumb_DSC03310_1024thumb_DSC03329_1024thumb_DSC05017_1024.jpgthumb_DSC04906_1024.jpg

Le Jourdain (jour 4)

Il s’agit d’une rivière située entre Jordanie et Israel. Ce lieu a une valeur hautement symbolique puisque c’est le lieu où le Christ aurait été baptisé, reconnu comme tel par le Vatican. Il y a beaucoup moins d’eau qu’à l’époque et le Jourdain est maintenant une mince rivière faisant office de frontière entre les deux pays. De ce fait, la visite n’est pas libre et vous devez obligatoirement être en groupe pour aller au plus près de ce lieu sacré.
Pour la petite histoire, beaucoup de gens viennent se faire baptiser dans cette rivière. Chose que je ne ferais pas vu la couleur de l’eau mais bon. Du coup le lieu ressemble à une sorte de parc d’attraction et on oublie vite son caractère sacré mais aussi le fait qu’on est dans une zone frontalière.

thumb_DSC03258_1024thumb_DSC03261_1024thumb_DSC03268_1024

Le Mont Nébo (jour 4)

Puisqu’on est dans les histoires de religion, continuons avec le Mont Nébo, lieu où Moise aurait fait jaillir de l’eau en plein désert après avoir frappé le sol avec son baton (pour la version courte). Les vues depuis cet endroit sont absolument magnifiques et valent les 2 JOD que coûte l’entrée. Bon c’est très touristique et les gens font la queue pour se prendre en photo là où l’eau a surgit mais ça vaut le coup, ne serait-ce que pour les panoramas.

thumb_DSC03219_1024.jpgthumb_DSC03234_1024.jpg

La réserve de Dana (jour 5)

Dana est le nom d’un tout petit village situé dans une réserve naturelle grandiose. C’est vraiment à faire si vous en avez le temps. Je n’y suis restée qu’une demi-journée (où j’ai fait une randonnée grandiose de 3 petites heures) mais l’endroit mérite qu’on y reste plus. Il y a plein de belles balades à faire à partir du village, avec ou sans guide. C’est beaucoup moins fréquenté que Petra ou le Wadi Rum alors que ça vaut autant le coup.

thumb_DSC03365_1024thumb_DSC03396_1024thumb_DSC03424_1024thumb_DSC03447_1024thumb_DSC03474_1024

La forteresse de Shawbak (jour 5)

Situé sur la (belle) route du roi, entre Dana et Petra, cette forteresse (dont il ne reste plus grand chose bien que les ruines soient bien conservées) offre des perspectives fantastiques sur le désert l’environnant. Rien que les vues valent la peine de s’y arrêter.
Vous pouvez la visiter seul(e) mais je pense que si vous pouvez recourir à un guide c’est mieux. Une fois dedans, vous n’avez pas beaucoup d’explications alors que c’est une forteresse qui pendant des décennies a eu une position stratégique.

thumb_DSC03525_1024thumb_DSC03542_1024thumb_DSC03551_1024.jpg

Petra (jour 5 et jour 6)

Petra… On ne va pas en Jordanie sans aller à Petra et ne pas aller à Petra serait une erreur. Quel site grandiose, absolument magnifique et dont la réputation qui n’est plus à faire est amplement justifiée. Pas étonnant qu’elle soit considérée comme l’une des merveilles du monde moderne. Tout est beau. La couleur de la roche est extraordinaire et change selon l’heure du jour, rendant l’endroit encore plus exceptionnel. Selon l’heure, ce que vous aurez vu le matin aura un tout autre aspect le soir même. Incroyable.

thumb_DSC03614_1024thumb_DSC03694_1024thumb_DSC03844_1024thumb_DSC03851_1024thumb_DSC03876_1024thumb_DSC04068_1024.jpg

L’endroit est quand même victime du tourisme avec des vendeurs partout (y compris dans les endroits les plus improbables) et on vous proposera souvent des balades à dos d’animal (à bannir). Mais c’est à faire au moins une fois dans sa vie c’est certain.

Le Wadi Rum (jour 7)

Comment ne pas tomber amoureux(se) de cet extraordinaire désert ? Certes ce n’est « que » le second désert vu au cours de ma courte vie mais qu’est-ce qu’il est beau… Les couleurs changent au long de la journée selon la luminosité, offrant un spectacle magique pour nos yeux. Je pense que c’est ce que j’ai préféré au cours de ce séjour.

Pour y dormir : deux options s’offrent à vous : dormir dans un camp permanent ou dormir à la belle étoile dans un campement éphémère.
Les campements permanents ont le mérite d’offrir un certain confort : un vrai lit, des sanitaires, des douches… On aime ou on aime pas. Se posent plusieurs questions sur ces camps et notamment la gestion des eaux usées… Après, ils ne sont pas en plein milieu du désert non plus et sont généralement situés en bas de massifs montagneux, ils sont presque discrets.
Tout est dit quand je parle de campement éphémère, ces derniers ont l’avantage de ne pas laisser de trace sur la nature.

Pour se promener : c’est un desert, il fait chaud, oubliez les longues balades à pied en journée. Enfin si, mais sur de courtes distances. Pour vous déplacer vous pouvez opter pour une balade à dos de chameau ou en 4×4. L’une est plus écologique que l’autre, à vous de voir….

thumb_DSC04251_1024.jpgthumb_DSC04328_1024.jpgthumb_DSC04398_1024.jpgthumb_DSC04479_1024.jpg

Le chateau d’Al-Kharak (jour 8)

Ce n’est pas un indispensable mais si vous avez le temps et que vous êtes dans les environs, allez-y faire un tour. Cela vous permet de voir autre chose du pays et d’en apprendre un peu plus sur son histoire :). Gratuit avec le Jordan Pass.

thumb_DSC04714_1024.jpgthumb_DSC04725_1024.jpgthumb_DSC04749_1024.jpg

Le Wadi Mujib (jour 8)

Ce canyon est le plus profond de Jordanie et est situé en-dessous du niveau de la mer noire. C’est très impressionnant et vous aurez envie de vous arrêter partout pour prendre des photos :). Vous le traverserez en allant d’Al-Kharak à Madaba (ou inversement). Les routes ne sont pas aussi sinueuses que peuvent le laisser penser les photos et c’est un régal pour les yeux.

thumb_DSC04766_1024.jpgthumb_DSC04779_1024.jpgthumb_DSC04788_1024.jpg

Il y a également une réserve naturelle portant le même nom. Elle est très populaire car on peut y faire des randonnées en grande partie dans l’eau (qui peut parfois monter jusqu’au cou). Etant seule, je n’avais pas trop envie d’être livrée à moi-même en cas de problème et payer un guide coutait assez cher. Cela fait clairement partie des prétextes pour revenir 🙂

Madaba (jour 8 et 9)

Cette ville est la seule de Jordanie où la population est majoritairement chrétienne, et ça se voit… Déjà vous avez des églises, très belles. Vous y trouverez des textes et des bibles écrits en arabe, ce qui peut être bizarre quand on a pas l’habitude ^^. Ensuite on peut y acheter de l’alcool et on en trouve sur les cartes des restaurants. D’ailleurs la Jordanie produit du vin (pas transcendant, désolée les gars) et de la bière.
La ville est également connue pour ses mosaïques. A choisir je préfère Amman. Si vous n’avez pas prévu de passer par Amman et d’aller directement dans le sud du pays, Madaba est une bonne solution mais bon, rien de bien transcendant à mon avis.

thumb_DSC04800_1024.jpgthumb_DSC04799_1024.jpgthumb_DSC04849_1024.jpg

Machéronte (jour 9)

Une dernière montée pour la route mais qui en valait la peine ! La route pour aller à Machéronte se mérite mais une fois sur place, lorsque vous avez ce superbe panorama devant vous, vous oubliez les routes empruntées pour venir ;). Au sommet de la copine se dressent les vestiges d’un ancien palais. On vient plus pour la vue que pour les ruines mais si vous avez du temps cela vaut vraiment le coup. J’étais seule à ce moment là, c’était génial. Accès gratuit avec le Jordan Pass.

thumb_DSC04945_1024thumb_DSC04984_1024thumb_DSC04955_1024.jpg

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Neuf jours en Jordanie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s