Ces mots qui vous empêchent de voyager (et comment les ignorer)

thumb_DSC01948_1024

Cet article qui est le 200ème écrit sur mon petit blog trainait depuis un moment dans mes brouillons. Pourtant, je le trouve assez important ! C’est peut être pour ça que j’ai mis autant de temps à l’écrire.

Depuis que je suis en mesure de voyager, j’ai toujours fait fi des mots ci-dessous qui peuvent empêcher nombre d’entre nous de partir, seul(e) ou pas, pour une courte ou longue période. Parfois, il suffit juste d’un petit coup de pouce pour sauter le pas 😊. Voyager résulte d’une grande part de chance mais pas que.

Temps

Pas besoin de partir 6 mois en voyage, vous pouvez aussi voir de très belles choses en quelques jours ou quelques semaines ! Ne vous sentez pas illégitime à voyager parce que vous ne pouvez pas partir longtemps. Ce qui compte c’est la qualité et pas la quantité. Si je ne suis jamais partie plus de 3 semaines, j’ai vécu des moments extraordinaires, y compris lors de city-trips.

Argent

L’argent est le nerf de la guerre, c’est vrai. Sans argent, on ne peut pas partir. Il faut aussi pouvoir partir en ayant ses dépenses courantes de réglées, l’idée n’étant pas de voyager avec un compte en banque dans le rouge.
Pour autant, il n’est pas nécessaire d’être riche ou d’avoir un salaire confortable pour partir.

1) Vous n’êtes pas obligés de partir loin pour en prendre plein les yeux
La France et l’Europe regorgent d’endroits magnifiques. On peut en prendre plein les yeux sans avoir à partir à l’autre bout de la planète. Je considère cependant qu’il revient moins cher de voyager en Europe plutôt qu’en France, nombre de pays ayant un coût de la vie moins élevé que chez nous.
2) Les transports coutent de moins en moins chers
– Avion : plus vous vous y prendrez à l’avance, moins vous paierez cher vos billets. Les compagnies aériennes low-cost volent à peu près partout pour des tarifs souvent attractifs. Privilégiez les périodes hors vacances scolaires si vous le pouvez pour payer moins cher.
– Bus : si vous avez du temps devant vous, voilà une option intéressante pour partir à petit prix !
– Train : avec notre chère SNCF il faudra réserver les billets en avance pour avoir des prix intéressants, mais si vous êtes flexibles il y a moyen d’avoir des prix intéressants. Des compagnies reliant la France aux pays voisins (Thalys, Eurostar…) proposent souvent des tarifs intéressants, abonnez-vous aux newsletter !
– Covoiturage : une manière de voyager à petit prix tout en rencontrant des gens !
– Autostop : la manière de voyager la plus économique ! Personnellement j’aurais trop peur de tomber sur un serial killer, mais ça marche aussi bien pour se rendre dans une destination que sur place.

3) Economisez autant que possible au quotidien
Sans vous dire de manger des pâtes tous les jours, il est possible de faire des économies qui serviront à partir : limiter les achats d’habits et privilégier les vêtements d’occasion, faire ses courses au marché, ne pas avoir de voiture (si on peut s’en passer), limiter les achats superflus, arrêter de fumer….
Si vous le pouvez, mettez une somme de côté tous les mois en vue d’un futur voyage. Mon salaire m’a permis de faire de beaux voyages, mais ça s’est aussi fait au détriment d’autres choses (mon livret A n’est pas exactement rempli mais sans regret !). Je repartage cet excellent article de Linda sur la meilleure manière de faire des économies 😉.

Factures/impôts/crédit

Oui ça peut être un frein mais comme dit plus haut, une fois qu’ils sont payés et que vous avez de quoi terminer le mois, ça devient un non-sujet à mon sens. Tout dépend dans quoi vous voulez mettre votre argent une fois tout ça payé.

Famille/entourage

Votre famille et vos amis seront toujours là pour vous, pendant le voyage et à votre retour. Personne ne va vous oublier parce que vous partez, surtout sur quelques jours !
Mais ne jugez pas les gens qui ne partent pas et qui ne partagent pas la même passion du voyage que vous, c’est le meilleur moyen de les perdre. Et n’oubliez pas que l’amitié c’est comme les fleur, ça s’entretient.

Travail

Si c’est lui qui va vous permettre de partir, il ne doit pas non plus vous empêcher de partir. À vous d’arriver à combiner les deux. Vous pouvez partir dans le cadre de vos congés, entre deux contrats, partir travailler à l’étranger… Les possibilités sont infimes ! Promis, cinq semaines par an en moyenne (plus pour certains, moins pour d’autres) permettent vivre de belles choses.

Peur de l’inconnu

On a souvent peur de ce qu’on ne connait pas. Peur qu’il nous arrive quelque chose loin de chez nous, peur de perdre ses repère dans un endroit dont on ne connait pas les codes, peur de ne pas profiter du fait de la barrière de la langue. Mais c’est aussi ça qui fait partir du charme du départ !

Vous

C’est vous et vous seul qui pouvez trouver la motivation de partir ! Si vous hésitez à cause d’une des raisons ci-dessous alors réfléchissez bien, rien n’est insurmontable ! Vous pouvez partir en solo, en famille, en couple, entre amis, en voyage organisé. Les solutions sont multiples pour partir, il y en a forcément une pour vous promis !

Bref, écoutez-vous avant tout chose, ne vous forcez surtout pas à partir si vous ne le sentez pas, mais n’oubliez pas que la vie est trop courte pour avoir des regrets ! 

4 réflexions au sujet de « Ces mots qui vous empêchent de voyager (et comment les ignorer) »

  1. Bravo pour ton 200ème article !! 200 articles corrigés avec amour… 😉 😉 😛
    Ça fait beaucoup, j’arrive pas à me rendre compte qu’il y en ait eu autant !!

    Ta fan n°1, c’est mooooooi.

    Moi c’est la peur qui m’empêche de voyager, et aussi les sousous, mais surtout la peur. Tu me connais, je suis très paranoïaque… Et puis maintenant, je suis mère de deux enfants alors… Mais heureusement que j’ai une soeur qui me fait voyager, c’est le meilleur des saucissons. ❤

    J'aime

  2. Bonsoir Marion,

    Tu as raison d’évoquer ce genre d’article car effectivement il y a des mots qui empêchent de voyager comme l’argent car on fait selon nos moyens, le temps car selon les circonstances, on ne peut pas partir par exemple trois mois surtout lorsqu’on travaille aussi et il ne faut surtout pas oublier la santé car si on est malade, on ne peut pas voyager.

    A bientôt.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s