Un an sans voyager

Hello ! 🙂

Un an sans voyages… C’est fou comme le temps passe vite et comme j’ai l’impression que mon dernier voyage a eu lieu dans une autre vie. C’est un anniversaire particulier à célébrer dans une vie non ? Bien que j’aurais très bien vécu sans ahaha.

Il y a un an, le 9 mars 2020, je rentrais de mon voyage en Pologne sans me douter une seule seconde que quelques jours après, les frontières des pays allaient fermer et que nos vies allaient durablement changer. Je me rappelle encore écouter la radio polonaise en conduisant (enfin façon de parler car je ne comprends pas du tout le polonais) et le terme « coronavirus » revenait souvent. Celui-ci avait commencé à se propager en Europe et inquiétait de plus en plus les gouvernements.
Quelques jours après mon retour, la France était confinée.

Je ne m’y attendais tellement pas. C’est arrivé tellement vite ! J’avais totalement pris acquis le fait de pouvoir voyager librement, où je voulais, quand je voulais (plus ou moins ahaha). Le concept de frontières fermées était totalement abstrait à mes yeux, de même que celui de ne plus disposer de ma liberté de déplacement. En tant que française, je me sentais tellement chanceuse et reconnaissante d’avoir cette liberté et je ne pensais pas une seconde qu’elle serait remise en cause un jour. Je pensais que le C19 serait une crise passagère et que ça serait réglé en deux-deux. Que nenni.

Un an sans voyages peut paraitre long mais quelque part cette année est passée trop vite pour que le manque se fasse ressentir et j’ai eu mon déménagement en Angleterre pour « compenser », m’occuper l’esprit et oublier la liberté que j’ai perdue.

On m’a souvent demandé au cours de cette année comment je vivais le fait de ne pas pouvoir voyager. La réponse est : bien. Contre toute attente, je vis bien le fait de ne plus voyager même si bien sûr ça me manque beaucoup. Mais, cette crise m’a aussi appris à relativiser beaucoup de choses et à ne plus mettre les voyages au premier plan. Si voyager est une chose que j’aime et qui me rend heureuse, je me suis rendue compte que ce n’est pas toute ma vie et qu’il y d’autres choses tout aussi importantes.

Honnêtement, les conditions actuelles pour voyager ne me vendent pas du rêve entre les test PCR à faire, l’isolation à faire quand on au rentre au Royaume-Uni, ne pas avoir tout ouvert, voir des lieux vides…
Il parait que c’est la période idéale pour voyager mais elle ne m’attire pas, pas avec toutes les contraintes exigées soit par le pays de résidence, soit par le pays d’accueil. Je rappelle que le Royaume-Uni impose actuellement un isolement de 10 jours après tout voyage hors du pays et que selon le pays où on s’est rendu, c’est 10 jours obligatoires à l’hôtel, au tarif de £1750 par personne, quelle que soit la nationalité du voyageur et même si on a sa résidence habituelle dans le pays. Ça donne envie n’est-ce pas ?

Ceci étant, dès que le travel ban actuellement en vigueur au UK est levé et que les conditions pour voyager s’assouplissent, je repars !

21 réflexions au sujet de « Un an sans voyager »

      1. J ai un guide du costa rica qui traine sur une étagère depuis bien deux ans maintenant… mais cela fait peut être trop loin trop vite… sinon comme je vais m acheter une voiture, italie, sud de france ou peut etre mm Allemagne ! Et toi ?

        J'aime

      2. J’aimerais bien aller à Rome et à Lanzarote que je rêve de visiter depuis un moment. on verra si c’est ces deux destinations ou si je décide d’aller ailleurs. L’Écosse me tente beaucoup aussi, et c’est plus près 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Oui je pense aussi, surtout quand on voit que l’Italie se reconfine à nouveau …. Cette année est aussi celle qui marque les 10 ans de mon départ en Erasmus en Roumanie, mais sera-t-il possible d’y aller ? 😦

        J'aime

  1. Les conditions pour rentrer au Canada sont similaires à celles du U.K.
    Pour les mêmes raisons que toi, je ne voyagerai pas à l’extérieur du pays tant que les choses ne seront pas plus stables et moins contraignantes. 🤷‍♀️

    J'aime

  2. Je me retrouve complètement dans ce que tu dis, les conditions actuelles ne donnent pas particulièrement envie de partir.. mais à l’évidence on a tous hâte que la situation soit moins délicate pour recommencer à voyager !

    J'aime

  3. Bonjour Marion,

    J’ai bien lu ton merveilleux article et tu as raison mais il faut que tus sois patiente car avec les vaccins la vie reprendra petit à petit et on pourra reprendre les voyages. Comme toi j’adore aussi voyager et depuis un an ça commence à me manquer. Une fois par an au mois d’août, je pars 15 jours à Palma de Majorque (Baléares, Espagne que je te conseille de visiter un jour si tu ne connais pas) car j’ai de la famille là-bas, avant j’y allais en avion et depuis 2018, année où la Corsica Ferries a ouvert une nouvelle ligne Toulon – Alcudia (nord ouest de l’île de Majorque) j’y vais avec le bateau qu’en principe je réserve en février – mars mais l’année passée je l’avais réservé début juin et je pense que cet année je ferais pareil car on ne sait pas encore comment vont se dérouler et dans quelles conditions les vacances d’été et surtout à l’étranger. Je pense qu’en mai – juin tu auras un espoir de revenir en France retrouver ta famille que je pense doit énormément te manquer. Je te souhaite un bon courage en attendant des nouvelles positives.

    À bientôt.

    J'aime

    1. Merci pour ton retour Daniel 🙂 J’espère que tu auras l’occasion d’aller à Palma cette année ! Je ne connais pas du tout mais si j’ai l’occasion d’y aller, j’irais bien volontiers 🙂 A bientôt !

      J'aime

  4. J’avoue que pour toi qui aime les endroits pas trop touristiques (donc sans trop de touristes), la période actuelle a cet avantage énorme de pouvoir visiter des lieux « importants » avec peu de monde ! Le plus chiant, c’est les conditions du retour (et le risque que ces conditions changent sans préavis), qui sont bien sévères en UK en + :/

    J'aime

    1. C’est en effet la principale condition qui me fait rester sagement à ma place ^^ .
      Ici ils n’hésitent pas à taper au portefeuille pour te dissuader de sortir du pays : kit de tests à réserver obligatoirement sous peine de ne pas pouvoir rentrer dans le pays qui coûte £210, isolation obligatoire à l’hôtel si tu arrives d’un pays en zone rouge qui coûte £1750…
      Avec l’isolation obligatoire, ça fait beaucoup de jours à poser, il faut bien réfléchir avant de partir quelque part et au revoir les petits week-ends dans une ville européenne située ailleurs qu’au UK 😭 (pour le moment)

      J'aime

  5. Complétement d’accord avec toi plus d’un an sans voyage à l’étranger mais toute cette situation avec le covid ne donne pas envie. Trop de contrainte pour partir alors que les voyages ce sont pour le plaisir avant tout sans avoir à réfléchir à ce qu’on aura le droit ou pas de faire tout en pensant aux risques que l’on prend de faire voyager le virus avec nous…etc enfin bref 🙂
    J’ai toujours beaucoup vadrouillé en France et j’ai profité de cette année sans voyage à l’étranger pour continuer d’en découvrir encore plus sur la France. Mais il me tarde aussi de pouvoir repartir découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles spécialités culinaires, de créer de nouveaux souvenirs…etc

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s