Confinement : bilan qualitatif et quantitatif

20200324_150032

Bonjour à tous ! Aujourd’hui dans cet article, je voulais vous parler du plus long voyage que j’ai pu faire, du 17 mars au 11 mai 2020 ! Celui-ci a duré plus longtemps que ce que je pensais initialement et a été plein de surprises, de rebondissements, de découvertes, de moments de joie mais aussi de tristesse, de moments de doute et de remise en question. Je veux bien sûr parler de ma maison, sans aucun doute la plus intéressante découverte que j’ai pu faire dernièrement ! Quelle chance et quel bonheur d’avoir pu visiter ce lieu de fond en comble pendant deux mois ! Je pensais la connaitre mais comme à chaque vadrouille, je me suis rendue compte qu’on ne connait jamais assez les endroits qu’on visite.
Vous me suivez ?

Bon, trêve de plaisanteries. Le confinement était de toute façon indispensable (sans parler du caractère obligatoire) pour lutter contre le coronachiant. Il a malheureusement repoussé mon départ en Angleterre et a fait de moi une chômeuse puisque depuis le 1er avril, je suis en disponibilité pour rapprochement de conjoint. Si j’avais su, je serais partie 1 mois plus tôt de mon boulot puisque c’est une dispo de droit mais comment aurais-je pu savoir ça quand j’ai fait ma demande en novembre 2019 ? Bref, ce n’est que partie remise, le plus important c’est d’être en bonne santé non ?

Je vous livre ici mon bilan de ces deux derniers mois, sans filtre et en toute sincérité ! 

20200505_140707

Bilan qualitatif 

J’ai trouvé que le temps est passé plutôt vite ce qui est une bonne chose. J’ai réussi à m’occuper tous les jours avec une sorte de « programme » pour avoir un semblant de « rythme ». J’ai eu énormément de chance, j’ai passé ce confinement dans une maison avec un jardin et plus qu’il n’en fallait pour m’occuper. J’en ai conscience, cela n’a pas été le cas pour beaucoup de personnes et à ce niveau là, j’en suis très reconnaissante.

Mais si j’ai bien vécu le confinement en mars, j’ai passé une partie du mois d’avril à tourner en rond et à être « ronchon ». Me retrouver sans travail et sans savoir quand est-ce que je pourrais aller en Angleterre a contribué à une sorte de mal-être que j’ai gardé pour moi mais qui a rejailli sur la qualité de mon sommeil et l’état de ma peau. Je ne suis quasiment pas sortie de chez moi parce que dans ma tête, je me disais que plus je respectais le confinement, plus tôt je pourrais partir en Angleterre. J’en ai donc beaucoup voulu aux gens qui sortaient pour le plaisir tous les jours ou qui allaient 3 fois par jour au supermarché. J’ai beau avoir la Garonne dans le fameux périmètre des 1km autorisés, je m’y suis allée que deux fois et même si je n’ai croisé personne, j’avais l’impression d’avoir une épée de Damocles au-dessus de la tête. J’ai connu beaucoup périodes de mou, de tristesse, d’énervement mais avec la période que nous venons de traverser, aurait-il pu en être autrement ?

Cependant, si je me suis occupée, je n’ai rien fait de foufou, je n’ai pas perdu 10kg, je n’ai pas mené à bien 100 projets et ce n’est pas grave, même si les gourous des réseaux sociaux auraient tendance à vous faire culpabiliser de ne rien faire tant elles avaient l’air occupées H24 (oui je sais, on montre ce qu’on veut sur les RS, blabla). Vu la période, on avait le droit d’avoir envie de ne rien faire même si on vous faisait penser que non, il fallait s’occuper utilement. C’était humain d’avoir envie de ne rien faire ou de manquer cruellement de motivation, nous ne sommes pas des robots programmés à être à fond en toutes circonstances.

Même si en ce 11 mai, on va pouvoir faire un peu plus de choses que ces deux derniers mois, nous devons néanmoins rester vigilants. Et moi je vais attendre de partir mais ce sujet me rend de plus en plus impatiente, nerveuse et désagréable (oups). Je n’ai pas de programme défini si ce n’est aller voir ma famille, me faire couper les cheveux (ça devient urgent) et essayer de voir mes amis. Tout ça en respectant les gestes barrières bien entendu.

Les plus :

  • J’ai réussi à bien manger et à me contenir niveau sucreries et cochonneries en tout genre. J’ai mieux mangé qu’à certaines périodes de ma vie où je n’étais pas confinée (comme pour les révisions des partiels à la fac par exemple !) et vu mon caractère très gourmand, ce n’était pas gagné ! A ce niveau là, je suis contente de moi mais bien sûr, je me suis aussi fait plaisir !
  • Je n’ai pas mangé de viande et cela ne m’a pas manqué mais je mange encore un peu de poisson et le saucisson sec reste mon aliment de « confort ». Mais j’arriverais à couper avec tout ça !
  • J’ai passé plus de temps en famille que ces dernières années et j’ai particulièrement profité de mes chats (mes gros bébés d’amour).

Les moins ;

  • L’impression de ne rien faire de mes journées qui a pu par moments être conduire à un sentiment de culpabilité en voyant les influenceurs en tout genre t’expliquer qu’ils ont fait, eux, plein de choses. C’est pour ça que je n’en suis aucun sur les réseaux sociaux, j’ai toujours l’impression que je ne fais jamais assez. Oui, je ne les suis pas mais comme j’avais du temps pour ça, j’ai passé beaucoup trop de temps à regarder les stories en tout genre sur Instagram.
  • Les monsieur et madame je-sais-tout sur les réseaux sociaux. C’est fou le nombre de personnes qui auraient mieux géré la crise que notre gouvernement. Quoi que je pense de son action, est-ce qu’un autre aurait mieux fait ? Et où sont tous ces gens si brillants en temps normal ? Avec autant de cerveaux, le pays devrait aller mieux non ? Je n’inclue pas dans le lot le personne médical qui tirait depuis trop longtemps la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante dans les hôpitaux…
  • L’impression un peu trop permanente que je ne vais pas réussir à aller en Angleterre alors que mon projet de déménagement a juste été décalé, pas annulé.
  • Les statistiques de mon blog qui se sont littéralement crashées ces dernières semaines. Forcément, un blog dédié aux voyages ne pouvait pas avoir du succès en ce moment vu qu’on ne peut pas voyager. Ca me fait un petit pincement au coeur quand j’y pense car j’ai passé du temps sur chacun des articles publiés mais, à mon minuscule niveau j’ai pu aider par moments des gens à préparer leur voyage et heureusement, ce n’était pas une source de revenus pour moi (et je suis sincèrement désolée pour ceux dont c’était le cas).

Bilan quantitatif

Je disais plus que haut que j’ai lu, j’ai rentabilisé mon abonnement sur Netflix, j’ai fait un peu de sport (mais pas trop non plus), j’ai perfectionné ma recette de cookies, j’ai passé du temps avec mes chats, j’ai pensé à de futurs projets… Encore une fois, rien de foi, en détail, ça donne ça !

Lectures 

J’adore lire, j’en ai donc profité. Promis, je n’ai rien fait venir à domicile, tout était déjà à portée de main (j’étais contre la livraison à domicile qui mettait inutilement et dangereusement les livreurs en contact avec leurs clients).

  • La liste de Schindler 
  • Le journal d’Anne Frank 
  • Les oiseaux se cachent pour mourir (Collen McCullough)
  • Autant en emporte le vent (Margaret Mitchell) 
  • Scarlett (Alexandra Ripley) 
  • Arabie Saoudite 3.0 (Clarence Rodriguez)
  • La ferme des animaux (Georges Orwell)
  • Croire aux fauves (Nastassja Martin)
  • Au fond de l’eau (Paula Hwakins)
  • Rescapé du camp 14 (Blaine Harden)
  • Ecoute-moi (Margaret Mazzantini)
  • Une rose au paradis (René Barjavel)

Séries et films 

A ce niveau, ça été très international ! Le confinement aura eu le mérite de me faire découvrir les dramas coréens, j’en reparlerai prochainement. Si Disney + est entré en service pendant le confinement, je n’ai pas adhéré, ayant eu pas mal de matière sur Netflix (bien que parfois j’ai eu peu fouillé pour trouver des choses qui me plaisent). Je ne mentionne pas ce que je n’ai pas regardé en entier ou que j’ai abandonné en cours de route. J’ai regardé plus de séries que de films, depuis quelques temps, je suis moins branchée films et préfère regarder des histoires qui « durent » (mais pas trop longtemps non plus).
Les séries et films sont classés par ordre de préférence.

Séries :

  • Crash landing on you (série coréenne) 
  • Unorthodox (série allemande) 
  • The circle (télé-réalité française) 
  • Toy Boy (série espagnole) 
  • Into the night (série belge) 
  • Big little lies (série américaine) 
  • Jekyll, Hyde, Me (série coréenne) 
  • Califat (série suédoise)
  • Les demoiselles du téléphone (série espagnole)
  • Califat (série suédoise)
  • Blooride (série norvégienne)
  • Les envolées (série mexicaine) 
  • La trêve (série belge) 
  • Toy Boy (série espagnole) 
  • Mysteries of the Alhambra (série coréenne) 

Films :

  • 7. Koğuştaki Mucize (film turc) 
  • Chez moi (film espagnol) 
  • Battle Royale (film japonais)
  • Autant en emporte le vent (film américain) 
  • Willy 1er (film français) 
  • Hostel III (film américain)
  • La plateforme (film espagnol) 

Achats sur internet

Au départ, je ne voulais pas en faire pour ne pas mettre en danger les travailleurs concernés, d’autant plus que je n’avais besoin de rien de particulier.
Puis, fin mars une marque que j’aime bien a proposé toute sa dernière collection à 50% ce qui rendait les prix très intéressants et surtout assurait une livraison post-confinement. J’ai donc cédé à la tentation et à l’heure où je publie cet article, j’attends les articles achetés.
Ensuite, j’en ai eu marre de l’aspect déplorable de ma peau donc mi-avril, j’ai craqué et j’ai commandés des produits de beauté qui m’intéressaient depuis un moment afin de m’attaquer au problème. Ce sera les seuls produits achetés en ligne reçus pendant le confinement, livrés par la Poste dans le cadre de sa tournée normale. Je ne culpabilise pas, ma peau était vraiment moche.
Enfin, je me suis un peu « lâchée » début mai en commandant des habits pour faire du sport, des converses (que j’ai eu à un super prix bien que ça ne soit pas un truc indispensable) et des compléments alimentaires. Ces derniers articles sont arrivés après le déconfinement ou après donc pas de soucis avec ma conscience. 
Pour être honnête, j’ai un peu culpabilisé de dépenser de l’argent que je ferais mieux de garder pour l’Angleterre mais au moment où je publie cet article je ne sais pas encore quand est-ce que je vais partir donc voilà voilà.

Jeux et réseaux sociaux 

  • Jeux de société : 
    • Scrabble
    • Trivial Poursuit
    • Uno
  • Jeux en ligne : Homescape et Gardenscape (sur le téléphone)
  • Nombre de parties de Candy Crush jouées : incalculable mais j’ai lâché le jeu fin avril, même ça j’en ai eu marre alors que j’y joue quasiment tous les jours depuis 2016.
  • Temps passé sur les réseaux sociaux : je préfère ne pas savoir

Activité physique

Je suis le contraire de sportive mais je me suis dit que c’était le moment où jamais de me bouger, histoire notamment de ne pas ressembler à une boule le 11 mai.
J’ai préparé pour la première fois de ma vie mon summer body (enfin une tentative de summer body). J’ai eu un vélo d’appartement à Noël 2018 mais ce n’est que fin début novembre 2019 que je m’y suis sérieusement mise (sans commentaires). Du coup, j’en ai fait tous les jours, complété de temps en temps avec des exercices de Pamela Reif (si vous voulez souffrir transpirer comme jamais, filez vite sur sa chaine You Tube).

Autres données 

  • Nombre de photos de mes chats : 1200 (ils sont tellement mignons)
  • Cours de pendjabi : à l’issue de ce confinement, je sais dire bonjour, je m’appelle Marion, oui et non. Si ça faisait partie de mes bonnes résolutions 2020 d’apprendre cette langue, sans des cours ça va être compliqué, je la trouve dure ! 
  • J’ai eu 31 ans (je m’en rappellerai de cet anniversaire !)
  • Mon deuxième chat, Léon, a eu 1 an


Voilà ! L’article n’est pas hyper gai, à l’image de mon caractère ces derniers temps mais j’espère que ça ira mieux, pour moi et pour tout le monde, dans les semaines à venir ! Wait and see !

20200408_192416

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s