Tu pars en vacances ? Non en voyage !

Les réseaux sociaux m’inspirent beaucoup en matière de voyage ! C’est un lieu vraiment intéressant pour qui s’intéresse à cette thématique. Au-delà du fait qu’ils peuvent vous aider à trouver votre prochaine destination ou vous aider à organiser votre séjour, ils sont très révélateurs de la manière dont les gens voyagent ou comment sont perçus les voyages, vacances, ou tout séjour à l’étranger. Cela me fait moi-même réfléchir sur la manière dont j’ai envie de voyager, les pays que j’ai envie de découvrir ou comment le voyage a pu évoluer.
J’aime bien écrire mes réflexions à ce sujet, voici à ce propos un nouvel article :D.

Je vois beaucoup de personnes dire qu’elles partent en voyage, à l’aventure, mais se refusent à ce que le terme vacances soit employé.
Pourquoi ? Il semblerait que le terme vacances ne soit pas synonyme d’aventures et de découverte du monde. Les vacances sont plutôt assimilées aux personnes qui partent dans l’optique de se reposer et non de découvrir le monde, en mode famille Bidochon.

Pourquoi ce rejet de ce terme ? Repartons à la source pour voir le pourquoi de la chose.

Le voyage peut être défini comme le déplacement d’une personne qui se rend en un lieu assez éloigné. Reste à savoir à quelle distance correspond le terme éloigné car on peut aller en voyage en restant dans son pays. Les vacances elles, sont définies comme la période légale d’arrêt de travail des salariés, pendant laquelle de nombreuses personnes se déplacent.

C’est sûr que l’une des deux définitions vend plus du rêve que l’autre. L’une s’applique à ceux qui partent ponctuellement comme moi dans la limite des congés octroyés quand l’autre s’applique à ceux qui partent sur du long terme ou pour une durée indéterminée, hors cadre professionnel donc.
J’utilise les deux termes indifféremment quand je pars car bien souvent je pars dans des lieux éloignés de mon lieu de résidence et je pars aussi pendant une période d’arrêt de travail légalement définie.

Quand je pense à vacances, je pense repos. Quand je pense à voyage, je pense aventure. Dans tous les cas, je pars pour une période restreinte. Pour autant, pendant ses vacances on peut vivre de belles aventures. Vacances ne veut pas obligatoirement dire ne rien faire de ses journées. Le terme vacances n’implique pas forcément une farniente all day long au bord de la piscine. C’est juste la période où tu ne travailles pas et que tu en profites pour partir. Mais on peut aussi partir en voyage sur du court terme, dans le cadre de ses vacances. Nous ne devrions pas avoir honte d’employer le terme vacances qui désigne une autre forme de voyage, celle de prendre le temps de se poser à un endroit pour penser à soi avant de penser à visiter de fond en comble une destination.

Il y a quelques temps j’ai vu sur Facebook une fille qui partait en mode minimaliste à durée indéterminée découvrir le monde et qui s’offusquait du fait qu’on lui souhaite de bonnes vacances alors qu’elle disait partir à l’aventure. Beaucoup lui ont répondu que c’était mieux qu’on lui souhaite de bonnes vacances plutôt que rien du tout. D’autres lui ont dit que partir à l’étranger sans travailler peut être effectivement vu comme des vacances. Ce qui dans un sens n’est pas totalement faux non ? Si on part à l’étranger pour y vivre mais non pour y travailler comment qualifier son séjour ?
Je sais bien que ces personnes là y vont dans la seule optique de découvrir le pays, sa culture, son histoire, de faire connaissance avec les habitants, de découvrir des lieux dont elles n’avaient jamais entendu parler auparavant et qu’elles n’y vont pas pour se la couler douce. Ce qui est louable de leur part parce que ces personnes prendront le temps de découvrir le pays plus que celles qui y viennent en vacances pour une durée déterminée et qui repartent dans leur quotidien en suivant.

J’ai parfois l’impression de voir devant moi une génération de voyageurs qui veut se détourner du modèle construit jusque là par nos parents et qui reposait effectivement sur la notion de vacances. C’est ce modèle là qui a pu développer le tourisme de masse dans certaines destinations et l’image selon laquelle quand on part à l’étranger (hors travail) c’est dans le cadre de vacances et rien d’autre. En préférant employer le terme voyage plutôt que vacances on veut mettre de la distance avec cette génération précédente pour nous affirmer en tant que voyageurs. Nous avons envie d’aller voir ailleurs comment ça se passe pour nous inspirer, nous enrichir de ce qui se passe ailleurs et nous faire grandir. Il est certain qu’on sort du schéma traditionnel des vacances.
Alors on se détache de se modèle par les mots dont on connait la puissance selon ceux choisis.

Je pense que quelle que soit la manière dont on part à l’étranger, on ne devrait pas s’offusquer des termes employés et on devrait se concentrer sur le fait que nous avons les moyens (humains et/ou matériels) et la possibilité de le faire, ce qui n’est pas le cas de millions de personnes sur cette planète.

Que je parte en France ou à des milliers de kilomètres, je remercie toujours ceux qui me souhaitent de bonnes vacances parce que je reviendrais travailler quoiqu’il arrive à l’issue de mon séjour, aussi aventureux aura-t-il été. Ne râlez plus parce qu’on vous souhaite de bonnes vacances à la veille de votre tour du monde et dites juste un merci sincère :).

Voilà c’était un article bal-bla comme je les aime :D. J’ai un sursaut d’inspiration après quelques jours où je me demandais ce que j’allais publier entre mon weekend en Cantabrie et mon voyage à venir en Slovaquie, et ce malgré une dizaine d’articles en stock.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Tu pars en vacances ? Non en voyage ! »

  1. Bonjour Marion
    Encore un article très intéressant qui fait remuer les méninges .
    Le terme « voyage « , s’emploie pour « découverte ». Selon moi, le voyage est synonyme d’exotisme et de dépaysement . Alors que le terme « vacances » veut dire repos , et n’a plus la touche de dépaysement . Par exemple ,Je vais partir prochainement en vacances sur la Côte Basque et j’emploie le mot vacances et non pas voyage, car je connais très bien cette région , et je ne pars pas à la découverte d’un nouvel endroit.
    En tout cas ma chère Marion , je te souhaite un bon voyage prochain en Slovaquie, et peut être de bonnes vacances dans le département 40.
    Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour Corinne. Ton analyse est très juste, j’emploie indifféremment les deux parce que quand je pars c’est forcement dans le cadre de congés/vacances et ce même si mon voyage sera tout sauf reposant.
      Je serai néanmoins dans les Landes quasiment tout l’été, travail oblige.
      Bon weekend 😊

      J'aime

  2. Intéressant, je ne me posais pas la question de « partir en voyage » ou en « vacances » mais c’est vrai que lorsque j’ai fait mon voyage itinérant OZ NZ Italie, ça me faisait drôle qu’on me parle de « vacances » car ce voyage c’était du travail (itinéraires, locations, budget, transports) contrairement aux vacances dans un endroit fixe d’où l’on ne s’éloigne qu’en voiture, à 2, 3h de route maxi.

    J'aime

    1. Je ne me suis jamais vraiment posé la question non plus jusqu’à ce que je vois des échanges à ce propos sur les réseaux sociaux. J’aurais tendance à appeler vacances tout ce qui m’éloigne du travail mais c’est vrai qu’un voyage où on se déplace beaucoup est loin d’être reposant et donc assimilable à des vacances où on est censé se reposer

      J'aime

  3. J’ai tendance à utiliser plutôt vacances pour un séjour « détente » où je vais rester dans un même hébergements (ou très peu changer), avoir des activités style plage, et voyage dès que c’est plus itinérant/mouvementé voire moins programmé. Mais c’est naturel. Je m’offusque pas si quelqu’un utilise l’un ou l’autre, ceux qui sont vexés pour si peu sont souvent dans l’apparence. Ce sont les mêmes qui supportent pas d’être appelés touristes parce que voilà, eux ils vont pas dans des resorts plein d’occidentaux, ils vont dans des coins sauvages conseillés par le Lonely Planet où ils tomberont sur tous les voyageurs/vacanciers venus voir les coins sauvages conseillés par le Lonely Planet 😀

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s