Suis-je une snob du voyage?

Cette question peut paraitre surprenante, être un(e) snob du voyage, qu’est-ce que c’est ?

Cette question est tombée suite à la conversation suivante sur un réseau social que je ne nommerais pas mais où les gens adorent poster leurs photos de vacances voyages :
– Tu pars en Albanie bientôt ? (c’est à moi qu’on pose cette question)
– Normalement en septembre :). Ou octobre selon le prix des billets :D. C’est un peu cher depuis Bordeaux…
– J’y étais à la même période il y a deux ans, tu verras c’est un pays cool. La riviera albanaise est magnifique. C’est pas cher du tout sur place.
– Ça a l’air vraiment beau en effet, et pas très touristique ?
– Pas encore… Un pays peu exploré. Il a encore mauvaise réputation aux yeux du grand public, mais bon l’avis des gens…
– Qu’ils continuent tous à aller en Grèce ou au Monténégro ;).
– Est-ce qu’on ne développe pas une certaine forme de snobisme dans le voyage ?

BAM. LA question qui tue ! Moi snob ? Attend, on va reprendre la définition de snobisme d’accord ? Après quelques recherches pour être sûre de l’emploi du terme snobisme, j’ai trouvé cette première définition : « admiration pour tout ce qui est à la mode dans les milieux jugés distingués« . Vu la conversation que je venais d’avoir, je savais qu’il fallait que je trouve une définition un peu plus « adaptée ». Et j’ai trouvé la phrase suivante que j’aime bien. Le snobisme c’est « Une disposition du caractère qui dépend des circonstances, une faiblesse, une passion triste, un esclavage où l’incertitude sur ce qu’on est impose, soudain, de réduire l’autre à ce qu’on voudrait qu’il soit« .

Rapporté au monde du voyage, ça donnerait une interprétation du type « j’admire une certaine forme de voyage et je méprise ceux qui ne voyagent pas comme moi ».

Alors ?

Oui (oulala) et non.

On va commencer par le non. Non je ne méprise pas ceux qui ne voyagent pas comme moi pour la simple et bonne raison que chacun voyage comme il veut, quand il veut, où il veut. Pour moi, il ne peut y avoir de règles en la matière et voyager c’est aussi bien aller poser ses fesses au bord du transat d’un all inclusive en République Dominicaine qu’aller faire un trek de quinze jours au Kirghizistan.
Et puis je me suis moi-même rendue dans des destinations touristiques ou je rêve de me rendre dans des endroits qui le sont.
Même si les réseaux sociaux ont un peu pourri le voyage en nous faisant croire que c’est quelque chose à faire absolument sous peine de rater sa vie, chacun fait ce qu’il veut. Après tout, qui sommes-nous pour juger la manière de voyager des autres ?

Mais oui aussi (vous voyez le chemin miné que je suis en train de prendre ?).
Le terme mépriser est peut être un peu fort parce qu’il est quand même très négatif et ne correspond pas à mon caractère (je crois). En matière de voyage, je ne pense pas être au-dessus du lot des voyageurs. Je ne pars que dans la limite de mes congés annuels, je n’ai pas tout plaqué pour faire le tour du monde ou voyager en slow-travel, je n’ai pas fait un PVT en Australie (mais je suis partie en érasmus en Roumanie).

MAIS à une époque où le tourisme a touché à peu près tous les pays du monde et ou tout monde va dans les mêmes endroits (il suffit de regarder les groupes Facebook dédiés au voyage pour en faire le constat), j’ai choisi d’orienter autant que possible mes voyages dans des destinations peu touristiques, ou du moins, moins touristiques que leurs voisins. Et je trouve vraiment dommage de voir que certaines destinations sont boudées au profit d’autres alors qu’elles ne craignent pas plus que ça et surtout à une époque où nombre de voyageurs veulent sortir des sentiers battus et aller dans des endroits épargnés par le tourisme de masse.
Par contre, attention, je n’ai rien contre ceux qui voudraient aller dans des endroits touristiques pour le plaisir d’y aller. Comme dit plus haut, je me suis déjà rendue dans des endroits touristiques et je continuerai à en visiter. Mais pour le moment, je préfère axer mes voyages sur ce qui n’est pas encore très visité.
Du coup, pour le reste de l’année, la Slovaquie ou l’Albanie sont au programme après être allée au Paraguay (qui est encore moins touristique que ce que je pensais).

Alors oui, je plaide coupable. Je regarde un peu de haut ces gens qui vont dans des destinations hyper touristiques mais qui ne veulent surtout pas faire ce que font les touristes et cherchent uniquement du « hors des sentiers battus », de « l’authentique », ce qui est fait par les locaux. Dans ce cas, pourquoi aller dans ces pays ? Pour montrer que derrière le tourisme de masse il y a encore des coins préservés ? Ou pour faire genre « moi je voyage hors des sentiers battus, y compris dans les endroits touristiques » ? Ce dernier comportement est le plus horripilant dans le monde du voyage à mon sens.
La démarche est certes louable de primabord mais si on veut vraiment faire dans l’original il y a encore quelques pays qui feront très bien l’affaire.

Ceci d’autant plus qu’en recherchant ces coins/activités atypiques et en les exposant sur internet, on les prive de leur caractère « secret » et on entretien la machine, qu’on le veuille ou non. Le mieux quand on arrive à trouver ce genre d’endroits reste encore de ne pas en parler et de les garder pour soi. Et ce même si on aime bien se vanter d’avoir vécu un voyage loin du tourisme de masse.
D’autant plus qu’à force de poser les mêmes questions sur ces endroits secrets/authentiques/non connus, internet étant ce qu’il est, ils finissent pas ne plus l’être.

C’est vraiment le seul moment où je pense critiquer, ok mépriser, d’autres voyageurs.

Ah si pardon. Je regarde aussi de haut ceux qui ne savent même pas écrire correctement le nom de la destination où ils se rendent. Qui va en « Island », aux « Philippine », à « News York », à « Antalia » ou à « Ténérif »? Ok on a tous le droit de faire des fautes mais bon sur le nom de la destination où on a envie de se rendre ça craint.

Ma réflexion est hyper condescendante, j’en ai conscience, mais ça fait du bien aussi de dire ce qu’on pense. Même si je me garderais bien d’aller me perdre dans un débat sans fin sur Facebook en allant dire à la quinzième personne de la journée sur tel groupe ce que je pense de sa question « je pars à Barcelone demain, quels sont vos bons plans hors des sentiers battus? ». Si ça ne tenait qu’à moi je lui répondrais d’aller ailleurs en Espagne si elle veut du hors des sentiers battus mais bon.

Donc oui je suis un peu snob quand je dis que les gens qui jugent l’Albanie trop craignos pour eux n’ont qu’à aller en Grèce ou au Monténégro. Mais attends… Ce n’est pas ce qu’il font déjà en fait ?

Alors ?

Publicités

24 réflexions au sujet de « Suis-je une snob du voyage? »

  1. Moi j’aime bien partir en vacances en juin ou septembre pour éviter les hordes de touristes et je ne trouve pas cela snob non plus 🙂 De même que les fautes d’orthographe très évidentes comme « il a torD », « j’en veux d’avantage » « pertinant », etc. (oui, car on fait tous des fautes, moi la première), ainsi que dans les noms de destination (bien d’accord avec toi), oui, cela me hérisse le poil aussi ! Pour autant, je ne me trouve pas condescendante. Ce n’est pas difficile d’ouvrir un dico papier ou en ligne.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton retour 😊
      J’aime aussi partir en juin et septembre, et c’est ce que je fais encore cette année 🙂
      Pour ce qui est des fautes, j’en fais aussi, souvent pas inattention, mais mal orthographier le nom d’une destination c’est un peu trop pour moi 😪
      Bonne soirée à toi et bonnes vacances d’avance 🙂

      J'aime

  2. Bonsoir Marion
    Ton article est très interressant. Digne d’un devoir philosophique .
    Je considére que chercher des destinations la ou la foule n’est pas , ne revêt pas un caractére de snobisme mais plutôt un signe d’indépendance . IL y a des gens qui adorent se retrouver en masse , qui travaillent ensemble et qui partent encore en vacances .Je ne critique pas , je pense que c’est une question de personnalité . Tu donnes l’impression d’aimer sortir des sentiers battus. Et j’avoue que je ne partirai pas comme toi , seule dans certaines destinations . Mais la encore chacun fait comme il le sent.
    En tout cas ,ton style est toujours merveilleux . J’attends avec impatience la sortie de ton 1er livre ( c’était un de tes projets dans un billet antérieur) . Car je crois que tu as des facilités d’expression.
    Bonne soirée .
    Corinne

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup pour ton retour Corinne 😊
      Comme tu le dis, chacun fait comme il le sent en matière de voyage, peut-être que ma manière de faire reste trop atypique 🤷‍♀️ mais j’ai l’impression de voir un double discours sur les réseaux sociaux que j’ai du mal à comprendre…
      Pour ce qui est du livre, j’ai commencé à rédiger un peu mais la masse de travail en ce moment fait que j’ai du mal à m’y mettre sérieusement… ça en plus du blog ca fait beaucoup. J’espère retrouver rapidement ma motivation !
      Bonne soirée
      Amicalement

      Aimé par 1 personne

  3. Ayant vécu à Dublin, je ne compte plus les personnes déboulant dans le groupe Facebook des Français à Dublin pour demander des adresses « hors des sentiers battus ». À Dublin, comme dans toute capitale d’Europe, c’est bondé de touristes quasiment toute l’année. Les sentiers sont battus par les locaux, déjà. Mention spéciale à ceux qui débarque pour la St Patrick ou le tournoi des 6 Nations et qui s’étonnent des prix exorbitants des hébergements et des billets d’avion. Genre, ils étaient tout seuls dans leur coin à vouloir venir à ce moment. Et ils réclament des « bons plans ». Ah ah ah. On peut tenter, mais faut pas rêver. Perso, je me décris comme une touriste et j’assume. C’est la chose la plus importante que j’ai appris en vivant à l’étranger : soit tu es un local, soit tu es un migrant, soit tu es un touriste.

    J'aime

  4. Très intéressant ton article, c’est bien que tu dises ce que tu penses ! Comme Mélodie de Teabeestrips le dit plus haut, je voyage dans des endroits qui me font envie (pour X raisons), si l’endroit est touristique tant pis, s’il ne l’est pas, tant mieux ! A la base je serais tentée de me dire « ah nan je ne veux pas aller là-bas car tout le monde y va » mais au final si c’est quelque part où j’ai vraiment envie d’aller, je trouve ça dommage de me priver. Je trouve que de toute façon, tout est devenu une mode maintenant… Même le fait d’aller dans des pays peu prisés ! 😥
    Ce qui est important pour moi, c’est me faire plaisir et respecter l’endroit où je vais ainsi que les gens qui y vivent. Je n’ai pas de « bucket list », je peux changer d’avis sur des destinations qui m’auraient fait envie / pas envie dans le passé, je saisis aussi les opportunités comme elles viennent.
    Quant à partir « hors saison » c’est difficilement possible pour moi car je travaille à la fac et j’ai des congés obligatoires pendant les vacances scolaires ^^ »

    J'aime

    1. Merci pour ton retour 😊
      En soi je n’ai rien contre les endroits touristiques, s’ils le sont c’est qu’il y a une raison. Je vais d’ailleurs à Prague bientôt et je rêve de Rome et Santorin. C’est plutôt les gens qui y vont qui m’agacent un peu 😅
      Mais tu as tout à fait raison quand tu dis que c’est devenu la mode de voyager dans les lieux non touristiques, moi la première je le fais.
      En tout cas je te souhaite plein de beaux voyages, quel que soit le lieux 😊

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, après ce qui est pénible ce sont les gens qui vont quelque part UNIQUEMENT car il « FAUT » le faire ! Ca gâche le plaisir premier de la découverte, je trouve… Mais je comprends tout à fait l’attrait des endroits peu touristiques pour éviter des tonnes de touristes peu respectueux !

        J'aime

  5. La nature intacte, les endroits peu touristiques, les nouvelles découvertes … ça me semble tellement plus intéressant, à titre personnel évidemment. Et je ne me sens pourtant pas snobe vis à vis d’autres voyageurs pour autant. D’autant qu’à côté de ça, je fais des voyages « à la mode » également (la nouvelle Zélande en ce moment: pleine de français ahah). Bref, ton article soulève tout de même une question très intéressante, même si le terme de snobisme n’est peut être pas le mieux adapté du coup ?
    En tout cas profite de l’Albanie, qui doit avoir plein de choses à t’offrir !

    J'aime

    1. Moi non plus je ne me sentais pas snob jusqu’à présent 😀 D’autant plus que je rêve de faire des destinations très touristiques (Rome et Santorin) et que je me rends prochainement à Prague et à Venise qui sont loin d’être des destinations peu touristiques …
      Si ça n’avait pas été le terme snob qui était employé dans la conversation, ça aurait peut être un autre à la place ^^
      Merci pour ton retour et bonne soirée :).

      Aimé par 1 personne

  6. Chère Miss de « Primabord », j’adore le ton mordant de tes chroniques et ta vision rafraîchissante de croquer les voyageurs – français en tout cas. J’aime notamment ta charge contre les gens qui s’exténuent à chercher le bon plan authentique. Car c’est vrai, sitôt qu’on t’en donne un, il ne l’est plus puisqu’il a déjà été défloré par la personne qui te l’offre. Par exemple, il suffit que le Routard te donne une bonne adresse de resto authentique pour qu’il se transforme la saison d’après en une succursale de ton bistrot du coin at home. Je crois que pour voyager, il suffit de se perdre, d’oser, d’entrer, de parler aux gens, de suivre son envie et son instinct (d’écouter sa peur quelque fois), et de regarder ailleurs qu’à travers son écran ou son viseur d’appareil photo. C’est d’ailleurs valable au coin de ta rue dans la vie de tous les jours. Mes premiers bons plans, ils sont à deux pas de chez moi… et je ne les partage qu’avec … personne…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s