Visiter Edimbourg en trois jours

Holyrood Park

Hello 🙂

Comme je l’ai indiqué dans cet article, mon cadeau d’anniversaire de moi à moi cette année a été un weekend à Édimbourg ! C’était ma première fois en Écosse et je me suis demandée au cours de ce séjour pourquoi je n’étais pas venue plus tôt. Édimbourg est une magnifique ville avec beaucoup de cachet et de caractère où on en prend plein les yeux à chaque pas. Mes mots ne rendent pas justice à sa beauté mais si vous n’avez pas encore visité la capitale écossaise, allez de ce pas acheter un billet, vous ne le regretterez pas promis !

Je suis arrivée avec un grand sourire, tellement contente de ce voyage (le premier depuis le Covid !) et je suis repartie avec un pincement au coeur. Édimbourg fait sans aucun doute partie de ces villes qui vous mettent immédiatement à l’aise, où vous vous sentez bien (comme à la maison) et qui vous marquent durablement. Nous vous fiez pas à ses couleurs un peu sombres, elles renferment l’une des ambiances les plus chaleureuses et attachantes qui soit.

J’espère que ce mini-guide vous aidera à organiser votre voyage :).

Vue depuis le National Scottish Museum

📌 Notre programme en trois jours :

Je pense que trois jours est une bonne période pour bien profiter de la ville sans trop courir, en deçà vous risquez de manquer des choses. Si vous pouvez rester plus, c’est encore mieux, notamment pour profiter un peu des environs. Nous avons profité d’un long weekend pour nous y rendre et ça été idéal en terme de temps.
Il y a énormément de choses à voir à Édimbourg, entre les monuments, les rues commerçantes, les sites naturels, les musées… La ville n’est pas très grande et tous les points d’intérêts ne sont pas loins les uns des autres. En vous organisant un peu, il sera possible de voir pas mal de choses lors de votre séjour, y compris en prenant votre temps :).

Les points d’intérêts se trouvent dans les quartiers suivants : Old Town, New Tow, Stockbridge, Leith, West End et Holyrood. C’est là que vous passerez l’essentiel de votre temps. Bien sûr la ville ne saurait se limiter à eux comme vous le verrez en accédant aux différents panoramas. Il y a sûrement plus à voir mais il faudra rester plus qu’un weekend pour cela :).

Vous trouverez ci-dessous notre programme, il m’a paru être un bon mélange entre balades dans la ville et visites. Nous ne nous sommes pas pressés, nous avons pris notre temps (et plein de photos) et nous nous sommes familiarisés assez rapidement avec les lieux. C’est fou comme il peut être possible de s’approprier rapidement un endroit parfois, Édimbourg en est la preuve ! Nous avons bien sûr essayé d’en voir le plus possible mais en évitant l’overdose, au risque de ne plus en profiter à la fin.

Jour 1 : Old Town, Princes Street, Princes Street Gardens, Scott Monument, Calton Hill et le Musée national écossais.
Une bonne journée où nous avons beaucoup marché ! Cela peut paraitre beaucoup mais tous ces points d’intérêts (immanquables) peuvent être rejoints à pieds car proches les uns des autres. Je conseille de commencer par Royal Mile (la rue la plus animée de la ville) et de là, laissez vos pas vous guider. Lors de la visite d’Old Town, ne manquez pas les ruelles perpendiculaires à Royal Mile, des pépites s’y cachent ! Arrêtez-vous aussi quelques instants pour écouter l’un des joueurs de cornemuse qui sera présent dans le rue, histoire de bien vous sentir en Écosse. Vous pouvez contourner la colline du château pour arriver aux Princes Street Gardens puis marcher en direction de Calton Hill où vous attend une splendide vue à 360° sur la ville. Vous pourrez ensuite terminer la journée au musée national écossais qui vaut vraiment le coup !

Jour 2 : Randonnée à Arthur’s Seat, Leith et port de Newhaven.
La randonnée à Arthur’s seat est absolument magnifique et à moins d’avoir des difficultés pour marcher (ce je que ne vous souhaite pas), elle est indispensable. Une vue à couper le souffle sur Édimbourg et ses alentours vous attend. Nous avons rejoins à pieds Leith et le port de Newhaven pour en voir le plus possible et sortir un peu des quartiers touristiques. J’ai apprécié leur atmosphère paisible loin de l’effervescence du centre-ville.

Jour 3 : Circle Lane, Dean Village, Château d’Edimbourg et le jardin botanique.
Circle Lane est une jolie résidentielle pavée, fleurie et verdoyante (et très instagramable) qui mérite un passage avant de partir voir le joli Dean Village, en longeant la rivière c’est encore mieux ! Nous avons visité le château d’Edimbourg en début d’après-midi (les billets sont à réserver en avance et une demi-journée suffit largement) avant d’aller au jardin botanique en fin d’après-midi. Le jardin est sympa mais pas indispensable à mes yeux (les serres étaient fermées lors de notre passage, dommage).

Comme nous ne pouvions pas tout visiter en trois jours, nous ne sommes pas allés au Parlement écossais, à la National Scottish Gallery, au cimetière de Blackfriars et à Holyrood Palace (résidence officielle de la famille royale en Écosse et dernière demeure de Marie Stuart). Ça sera pour la prochaine fois !

Dean Village

📌 Hébergement :

Nous avons choisi un hôtel de la chaine Premier Inn qui s’est révélé être très bien placé, à quelques minutes de la gare (pratique avec un train arrivant à 23h30!). Il est juste à côté d’Old Town et de Royal Mile et très bien placé pour se déplacer à pieds dans le reste de la ville. Nous avons payé £280 pour 4 nuits sur place.
D’une manière générale, il est conseillé de réserver les logements en avance car ils se remplissent vite à partir de Pâques et pour toute la saison estivale et les prix augmentent rapidement aussi.

Sur le chemin d’Arthur’s seat

📌 Pour se rendre à Édimbourg :

Nous nous sommes rendus en train depuis Londres avec la compagnie LNER, au départ de King’s Cross. C’était le même prix que l’avion donc on a choisi le train, plus écologique et en terme de temps, au final c’était la même chose pour nous. La compagnie Lumo relie également Londres à Edimbourg. Nous avons payé £280 l’aller-retour pour deux, réservé deux mois avant le voyage.

L’aéroport est bien desservi (Ryanair, EasyJet, British Airways et Air France pour ne citer que ces compagnies) et se trouve à 10km du centre-ville. Il est relié au centre-ville par le tramway et le bus.

Rue typique

📌 Restauration :

Étant végétarienne, je n’ai pas mangé le fameux haggis, plat écossais par excellence ni les plats à base de poissons (not sorry) mais j’ai quand même quelques petites adresses à partager :).

Petit-déjeuner : Hamilton’s à Stockbridge, Cafe Edinburgh et Cafe Keno sur Royal Mile
Pizzeria : Mamma’s American Pizza (Grassmarket)
Italien : O’Oliviero (Grassmarket)
Mexicain : El Toro Loco (Grassmarket)
Burgers : Bread Meats Bread (Old Town)

Manger à Edimbourg ne coûte pas cher (enfin comparé aux prix londoniens auxquels je suis habituée), le repas le plus cher nous a coûté £50 à deux. Pensez à réserver en avance pour les petits déjeuners le weekend si vous avez un endroit précis en tête, idem pour les repas.

Pour boire un verre, vous n’aurez que l’embarras du choix avec l’un des 700 pubs que compte la ville !

Grassmarket

📌 Se déplacer dans la ville :

Pas besoin de voiture, tous les centres d’intérêt sont relativement proches les uns des autres et peuvent être rejoints à pieds (le meilleur moyen d’en voir le plus possible) ou en bus (le trajet à l’unité coûte £1,80). Ça monte et ça descend beaucoup mais ça en vaut la peine :).

Balmoral Hotel

📌 Voir Edimbourg d’en haut

Édimbourg ayant été bâtie sur des collines, les point de vue permettant d’admirer la ville ne manque pas. Nous nous sommes rendus aux quatre endroits listés ci-dessous qui offrent tous une très belle perspective sur Édimbourg et ses environs. Mais tout simplement, le fait de marcher dans la ville vous permettra de voir de très beaux panoramas un peu partout.

Sites naturels

  • Arthur’s Seat
  • Calton Hill

Monuments

  • La terrasse du National Scottish Museum (accès gratuit)
  • Le château d’Edimbourg (accès payant)
Vue depuis le château d’Édimbourg

📌 Quels souvenirs ramener ?

Vous aurez sûrement envie de faire quelques achats lors de votre séjour ! Au-delà des magnets et portes-clés, les souvenirs les plus typiques sont :

  • Une écharpe à motifs écossais, en tartan ou en tweed
  • Des biscuits (Shortbreads)
  • Du whisky

Je conseille d’éviter les magasins de Royal Mile, pleins d’articles Made in China et de vous orienter vers des petites boutiques indépendantes, il y en a un peu partout dans la ville.

Victoria Street

5 réflexions au sujet de « Visiter Edimbourg en trois jours »

  1. J’étais venu il y a longtemps, quand il y avait encore peu de visiteurs étrangers, Depuis, le centre-ville d’Edimbourg s’est beaucoup adapté pour recevoir les visiteurs, comme pour les autres belles villes d’Europe, le tourisme est devenu une ressource économique et cela se traduit par des aménagements spécifiques faisant perdre un peu leur âme aux quartiers du centre. Mais il reste l’architecture qui justifie largement toute cette activité.

    J’aime

    1. Je suis curieuse de savoir comment était la ville à ce moment là, il y avait beaucoup beaucoup de monde lors de notre séjour. On a essayé de marcher un peu en dehors des rues principales du centre pour voir un peu le « vrai » Edimbourg. Il y a aussi beaucoup de travaux en ce moment, destinés à étendre le réseau du tramway. Mais la beauté architecturale a réussi à faire oublier tout ca 🙂

      J’aime

Répondre à Lookoom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s