Ces destinations qui me font (vraiment) rêver

Comme tout.e globe-trotter.euse qui se respecte, j’ai une « wishlist » composée de pays où j’ai très envie de me rendre, plus que dans d’autres. Pays que j’ai envie de découvrir dans leur intégralité, ou parfois j’ai juste visiter quelques coins spécifiques ou faire des activités particulières (câliner des koalas en Australie <3). Et parmi ces destinations, certaines me font rêver. Vraiment rêver. À tel point que l’évocation de leur nom suscite un sentiment particulier, un petit coup au coeur.

L’envie très très forte de visiter ces pays est basée sur des sentiments, issus des retours que j’ai pu avoir, des photos vues sur les réseaux sociaux, des reportages vus à la télé ou lus sur internet. Il y a forcément des paysages qui font plus rêver que d’autres non ?
En vrai, je ne sais pas à quoi m’attendre sur place.

Peut-être que je serais déçue (ça arrive en voyage) ou peut-être que je ne voudrais jamais repartir de ces pays. Quand je suis partie au Guatemala, je ne savais pas à quoi m’attendre et j’en suis tombée amoureuse. Quand je suis allée en Croatie, qui faisait partie de mes rêves de voyage, j’ai été refroidie par le tourisme de masse, malgré la beauté des paysages. Je savais que l’Islande me plairait et mes attentes envers ce pays ont été plus que satisfaites.

Mais j’ai tellement envie que, paradoxalement, je n’y suis toujours pas allée. Étrange non ? L’Islande était un rêve, la Croatie aussi et j’ai pu les réaliser.
Alors pourquoi pas les autres ? Est-ce que j’ai peur d’être rattrapée par la réalité en visitant ces pays ? Que quelque chose se casse en les voyant pour de vrai ? Qu’est-ce qui est le mieux ? Rêver et ne jamais voir, ou voir au risque de ne plus jamais rêver de cette destination  ?

Donc en attendant de prendre mon courage à deux mains pour réaliser ces rêves de voyage, je pars ailleurs (non ce n’est pas contradictoire, je me prépare juste mentalement à les faire :p). D’ailleurs, plus que quelques jours avant la prochaine découverte, j’ai hâte !

Cette liste de destinations est très courte, comparée à tout ce que j’ai dans ma wishlist, mais ces 4 endroits là sont sans aucun doute tout en haut de la liste.

  • L’Argentine

S’il y a un pays dont je rêve réellement et passionnément, c’est bien l’Argentine. Rien qu’à entendre ce nom, mon virus de voyage se manifeste plus que jamais.

C’est comme l’Islande, je sais que ce pays ne me décevra pas, quoi que je vois, même si je ne vois pas tout. Mais c’est tellement grand que j’ai peur de repartir frustrée. Pas déçue, parce que je serais heureuse de ce que j’ai vu, mais frustrée parce qu’à moins d’y passer au moins un mois (et encore), je ne verrais pas tout. Et partir un mois c’est compliqué avec mon travail.

Je rêve de la colorée Buenos Aires où j’ai envie d’apprendre le tango, bien que je sois une piètre danseuse (non ce n’est pas du tout cliché :)). Je rêve des steppes de la Patagonie et de ses glaciers. Je rêve d’Ushuaïa, le bout du bout du monde. Je rêve de tout en fait. J’ai cité ces quelques exemples, les plus connus, mais je rêve de tout voir.

J’irai en Argentine, c’est certain. Mais le jour où j’y vais, c’est pour vivre ce pays, l’explorer de fond en comble et voir tout ce que j’ai envie de voir. Je prendrai mon temps pour le découvrir, le comprendre, m’en imprégner. C’est pour ça que je préfère attendre pour y aller. J’irai quand j’aurais le temps de le « vivre » et non de le visiter. Je ne veux pas seulement visiter l’Argentine et repartir reprendre ma vie en France. Alors, pour le moment, je la garde dans un coin de ma tête. J’irai quand je serai sûre d’être prête à découvrir le pays tel que j’ai envie de le faire.

P.S : et je serai plus que jamais motivée à apprendre l’espagnol en étant là-bas que depuis mon canapé ou avec des cours de langue :).

preview.argentine---florian-von-de-fecht-4p8941---56060_token_ymdtpjjy.jpg
Photo issue du site https://www.maisondesameriqueslatines.com
  • Rome

Je rêve d’aller à Rome depuis des années. À chaque fois qu’on me parle de Rome, je me dis qu’il faut vraiment que j’y aille. En plus, c’est facile depuis Paris, donc pas d’excuse non ?

Je rêve de me perdre dans les rues de la ville éternelle, une glace à la main. Je rêve de contempler et visiter la multitude de monuments afin de m’imprégner de leur histoire, passionnante. J’ai envie de boire du Prosecco au bord du Tibre, tout en admirant le coucher de soleil (encore un cliché non ?).
Je rêve de vivre la « dolce vita » y compris pour une brève période. Pour moi, c’est à Rome que je saurais ce qu’on entend par « dolce vita » (ou pas d’ailleurs, mais je veux le voir par moi-même).

Et oui, j’en rêve tellement que je n’y suis pas encore allée. J’ai fait 3 fois l’Italie mais toujours pas Rome. Mais j’en rêve tellement que j’ai peur d’être déçue.
Déçue non pas par la ville elle-même, mais j’ai peur du tourisme de masse qui pourrait gâcher les balades dans les rues, la contemplation des monuments ainsi que leur visite. En effet, quand je vois des photos des hordes de touristes devant la fontaine de Trevi, autant vous dire que ça ne me fait pas du tout envie. Mais alors pas du tout.
J’ai peur de ce tourisme qui pourrait gâcher l’image romantique que je me fais de cette ville (mais peut-être que je me trompe, peut-être que la ville n’est pas aussi romantique que je le pense ?). J’ai envie d’être seule devant la fontaine de Trevi, au Colisée, dans les rues, devant le forum, devant le Capitole, au sein du Castel Sant-Angelo. C’est totalement utopique, mais c’est comme ça que j’ai envie de découvrir Rome. Pas en suivant des troupeaux de touristes (dont je ferai immanquablement partie si j’y vais) d’un point à un autre.

Tout le monde me dit que c’est une ville magnifique que je dois faire. Oui je dois la faire, parce que j’en rêve. Mais clairement, c’est la crainte de ce tourisme de masse qui m’empêche d’y aller. Peut-être que c’est idiot de penser comme ça et que quand je vais y aller je serai fixée. Peut-être que quand je vais y aller, il n’y aura pas tant de touristes que ça. Certaines périodes sont plus propices au tourisme de masse, comme l’été. Si j’y vais en hiver, il y en aura moins non ? Mais le « problème » réside aussi dans le fait que je veux y aller en été pour me promener dans les petites rues avec mes robes légères et fleuries, pas avec mes vêtements d’hiver. Donc je n’ai pas envie de tenter pour me retrouver au final avec une horde de touristes devant moi. Mais sinon je suis plutôt tolérante hein, des touristes oui, mais pas trop. J’aime être tranquille en voyage c’est tout :).
Oui là clairement je veux le beurre et l’argent du beurre. Donc j’attends :). Ce jour arrivera c’est certain.

P.S : oui je suis à tendance agoraphobe, si je peux éviter la foule et les piétinements que cela engendre c’est mieux :D.

famil-feat.jpg
Photo : Emilie Ristevksi @helloemilie
  • L’Afrique du Sud

Pour moi ce pays représente le bout du monde. Il suffit de regarder une carte pour voir qu’on va au bout du monde. Du moins, au bout du continent africain, car en face se dresse l’immense Antarctique. Il y a donc un côté très spécial dans ce pays.
J’ai vraiment très envie de me rendre au Cap des aiguilles, point le plus méridional d’Afrique. La sensation qu’on doit y ressentir en y étant doit être plus qu’incroyable. Je me demande ce que ça fait de se retrouver tout au bout d’un continent.

L’Afrique du Sud étant un vaste pays, mon voyage commencera avec Cap Town. Je rêve de voir cette ville, dressée face à l’océan, dominée par les montagnes.
Mais l’Afrique du sud n’est pas que ça. C’est aussi la savane et l’occasion de voir des animaux dans leur environnement naturel, thématique ô combien chère à mon coeur.

Si j’ai plus envie de me rendre en Argentine qu’en Afrique du Sud, c’est quand même un voyage que j’ai très très très envie de faire. Mais l’envie de découvrir le pays n’est pas la même que pour l’Argentine. J’ai bien sur envie de comprendre ce pays, de m’en imprégner le plus possible (il vaut mieux sinon pas la peine d’y aller), de découvrir ses beaux paysages. Mais j’ai ce sentiment que je n’attends pas la même chose de ces deux voyages. Allez comprendre. Les sentiments sont toujours durs à expliquer, à décrire. Je sais que l’Afrique du Sud ne me décevra pas c’est certain. J’ai hâte de découvrir ce qu’elle a à offrir. Mais j’ai aussi l’impression qu’humainement, l’expérience sera tout autre, et pas seulement parce ce sont deux pays différents. Enfin bref, on en reparlera lorsque j’aurai fait les deux :D.

Sans-titre-1.jpg
Photo issue du site http://lesgrappes.leparisien.fr/

 

  • L’Islande

J’ai eu la chance de découvrir ce pays incroyable en juin. Un rêve depuis de nombreuses années. J’en ai rêvé et je continuerai à en rêver toute ma vie.

Les paysages sont juste absolument magnifiques, façonnés de la main de Dieu sans aucun doute. Des paysages parfaits, partout, uniques et possédant tellement de caractère. Le genre d’endroit où vous vous demandez si vous n’avez pas atterri sur une autre planète tellement ce qu’on voit est incroyable et sublime. J’ai été choquée (mais positivement hein) par ce que j’ai pu voir. Non je n’exagère pas :p. Allez voir Jökulsárlón et on reparlera ;). C’est le genre d’endroit qui vous fait dire que notre planète est belle et qu’il faut la protéger.

Je rêvasse encore de temps à autre (ok au moins une fois par jour) sur les choses incroyables que j’ai pu voir : sources d’eau chaude, plages noires, cascades en veux-tu en voilà, champs géothermiques, les montagnes…

Là ce que j’ai envie de voir, en plus de revoir des choses qui m’ont particulièrement plu, c’est les paysages sous la neige. Ils ont juste l’air absolument fascinants parés de leur manteau blanc (j’ai vu plein de photos). Et j’ai vraiment envie de voir à quoi ressembleraient les lieux visités en juin (donc dépourvus de neige) en version totalement blanche. J’ai envie de croire que j’aurais l’impression de faire un autre pays :D.
J’espère que la prochaine fois que j’irai, j’aurais assez de temps pour faire ce que je n’ai pas pu faire, à savoir le nord et l’est du pays.

J’ai aussi très très envie de faire une randonnée à l’intérieur d’un glacier, même si ça coûte très cher (les activités sont chères de manière générale en Islande). Et pourquoi pas sur un glacier si une telle activité est accessible aux non-sportifs comme moi :p.
Et surtout, surtout, je veux voir les aurores boréales. Un rêve. Pas besoin d’expliquer pourquoi. Oui je pourrais aller les voir ailleurs, mais j’ai envie de les voir dans ce pays que j’ai tant aimé.

Et même si mon séjour là-bas a coûté très cher, je ne le regrette absolument pas.

Enfin, je termine en espérant que le tourisme qui se développe de plus en plus dans ce petit pays ne l’abime pas et ne le change jamais. Il est bien trop beau et ça serait d’une tristesse sans nom si le tourisme venait à modifier les paysages. Vous pouvez lire à ce propos cet article ou encore celui-ci.

thumb_DSC03803_1024.jpg

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ces destinations qui me font (vraiment) rêver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s