Aimer en anglais

Aujourd’hui changement de sujet ! Si au lieu de parler voyage, on parlait d’amour ? C’est sympa de parler d’amour non ? Mais comme j’aime avant tout parler de voyage, on va parler des histoires d’amour (un peu mièvre comme expression non?) qui font voyager. Et par là, je veux parler des histoire d’amour entre deux personnes de nationalités différentes. En voilà un beau sujet non ?
Au regard de ce que je vais dire en suivant, j’aurais presque pu intituler cet article « avoir un(e) copain(e) à l’étranger. Oui, parce que je ne vais pas parler des histoires où nous avons deux personnes de nationalité différente mais qui vivent ensemble dans le même pays. Je vais plutôt parler des personnes qui ne sont pas de la même nationalité, qui ne vivent pas dans le même pays et qui malgré tout sont en couple et pour qui ça se passe bien. Je suis devenue une spécialiste en la matière, à croire que j’aime ça 😁.

Pour parler de ce sujet, je vais un peu raconter ma vie et aborder un pan assez personnel. Mais n’est-ce pas à ça que servent les blogs ? Et puis il faut varier un peu les sujets par ici non ? 😜. A force de ne parler que voyage, je vais finir par vous lasser 😁😬.

Donc je vais raconter ma petite histoire d’amour. Une histoire atypique mais pas tant que ça. Après tout, chaque histoire est atypique à sa manière et unique. Il n’y a pas deux histoires qui se ressemblent, et heureusement ! C’est aussi ce qui fait la force d’une histoire, le fait de pouvoir être unique et singulière.

Mon histoire à moi dure depuis 3 ans maintenant et me permet de vivre un voyage très particulier. Pour le coup, elle me fait même voyager régulièrement. En Angleterre, dans le Kent pour être précise. Alors oui, l’Angleterre, on a vu plus original, mais comme j’ai toujours aimé ce pays et avoir rencontré un anglais a créé un lien tout particulier avec ce pays ❤️😊.

Attention : avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que je n’ai rien à apprendre en la matière, chacun vit sa relation à distance comme il le souhaite. Il n’y a pas d’exemple parfait. En outre, je n’ai pas la prétention d’être unique, aujourd’hui, il est très facile de rencontrer quelqu’un d’une autre nationalité, voyager  étudier à l’étranger, aller rendre visite à des amis à l’étranger… Autant de facteurs qui peuvent favoriser l’Amour avec une personne venant d’un autre pays.


Il y a 3 ans donc, je me suis rendue à un mariage franco-coréen. Une des mes amies a passé plusieurs mois à Londres il y a quelques années de ça. Là-bas, elle a rencontré un coréen (du sud of course). Ce garçon est ensuite parti étudier à Birmingham où il est devenu ami avec celui qui allait devenir mon cher et tendre quelques années plus tard. Pour les besoins de cet article, je vais l’appeler A (après tout, il n’a rien demandé alors je garde son identité secrète^^).

Mon amie décide d’aller vivre à Séoul où, quelques temps après son arrivée, elle se marie. Son conjoint et elle décident de faire également un mariage en France. Il décide d’inviter quelques unes des personnes qu’il a rencontré en vivant en Europe, dont A.

Ce mariage a eu lieu le 9 août 2014. Avant la cérémonie, je vois débarquer deux gars, inconnus au bataillon, un très grand et un blond. J’apprends qu’il s’agit de deux amis anglais du marié. La cérémonie à l’église se déroule, puis nous partons tous au lieu où se déroulera le reste de la soirée. Il y a du monde, je ne vois plus les deux anglais. Le temps passe, et voilà qu’arrive le moment du diner. Mon amie avait prévu de mettre à la table des mariés les témoins et leur copain(e)s, ainsi que les célibataires. Tout le monde s’installe. Les anglais sont là, mais trop éloignés pour parler. Et là, avant que les plats arrivent, une des témoins nous fait tous lever et décide de nous faire asseoir dans l’ordre « un gars, une fille, un gars, une fille ». Et c’est comme ça que je me suis retrouvée assise entre les deux anglais. Et voilà, here we go : bienvenue dans ma vie A 🙃.


À aucun moment de la soirée, je n’aurais pu imaginer la tournure qu’allait prendre cette rencontre. Je sortais d’une « histoire » qui ne s’était pas très bien terminée, je m’apprêtais à aller vivre 1 an en Corse et mon anglais était loin d’être excellent, malgré mon année érasmus et mon stage de fin d’études à Los Angeles.
Mais on a quand même parlé, beaucoup, et la nuit a défilé à une vitesse folle.
Le lendemain, j’ai amené les deux compères anglais prendre un train. Avant de partir, A m’a dit qu’il voulait me revoir et m’a demandé de ne pas rencontrer quelqu’un en Corse. J’ai répondu oui, mais sur le coup j’ai surtout pensé « t’es mignon mais une relation Bastia-Londres, merci mais non merci ». J’avais déjà expérimenté un France-Turquie quelques temps auparavant (oui mon côté voyageur va jusqu’à s’immiscer dans mes relations 😂) et j’étais tout sauf partante pour repartir dans ce type d’histoire.

Et pourtant…

Un mois après, il débarquait à Bastia. Entre-temps, nous nous étions écrit tous les jours sur Whatsapp et avions fait bon nombre de sessions sur Skype. La première fois que nous avons parlé sur Skype, c’était 2 jours après le mariage. J’avais passé la journée chez moi, pas coiffée et pas maquillée, mais en prévision de ce premier échange post-mariage, je m’étais apprêtée, histoire de faire bonne impression^^. Ma mère m’a demandé si je sortais ce soir-là 😂.

Et voilà pour les circonstances de la rencontre. Merci S et A 😉.


Depuis 3 ans, nous nous voyons aussi régulièrement que possible, bien que cela ne soit pas aussi souvent que nous le voudrions. Faire les allers-retours a un prix. Les trajets Paris-Londres ne sont pas donnés (étonnant) et surtout pour le weekend.
N’allez pas croire que la proximité géographique des deux villes (2h d’Eurostar et 45min d’avion) rend les billets moins chers, loin de là et encore moins lorsqu’on veut fair l’aller-retour entre le vendredi et le dimanche. C’est juste la période à laquelle tous ceux qui vivent expatriés dans l’une des capitales veulent rentrer dans l’autre. Sans compter l’attractivité des deux villes des deux cotés de la Manche.
Sans compter le fait que nous ne sommes pas les personnes les plus organisées du monde (no comment), on a aussi nos vies et des contraintes chacun de notre côté bien que nos vies soient intimement liées l’une à l’autre.
Si on était plus riches, peut-être qu’on ferait l’aller-retour plus souvent. Mais pour le moment, sortir 300 à 400€ par mois pour faire le trajet is not possible for the moment (la fin de cette phrase étant prononcée avec un très fort accent français bien entendu). Et j’ai lu trop de mauvaises histoires sur les billets Eurostar qu’on peut acheter sur internet à petit prix, pour ne pas avoir envie de tenter le coup. Et Londres-Paris en bus c’est loooooong (testé mais non approuvé).

Alors oui c’est sûr qu’on aimerait se voir plus, mais pour l’instant et pour les prochains mois, on continue avec notre rendez-vous mensuel.

Et oui, depuis 3 ans, on se voit une fois par mois. Oui, c’est peu. Oui, c’est frustrant. Oui, on aimerait se voir plus. Oui, on aimerait que ces rencontres durent plus longtemps. Oui ,on aimerait que cela cesse. Oui, on aimerait construire quelque chose ensemble (bien que depuis 3 ans on ait déjà construit quelque chose). Mais, pour le moment c’est comme ça. Rassurez-vous, ce n’est pas tout le temps deux jours, on essaie aussi de partir en vacances ensemble ou de prendre des longs weekends prolongés. On le vit plutôt bien dans l’ensemble.

Ah oui, et forcément une relation à distance avec quelqu’un qui n’est pas français et avec qui on ne vit pas engendrera un nombre inévitable de questions, dont les plus récurrentes sont :
« Mais tu ne pouvais pas te trouver un français ? ». Non, c’est beaucoup moins fun.
 » Mais comment vous allez faire ? » On navigue à vue 😝.
 » C’est pas trop dur? » Non non, on adore ça.

Je nous considère comme un couple atypique, non pas à cause du caractère bi-national de la relation (des couples bi-nationaux, il y en a à tous les coins de rue) mais parce que nous tenons malgré la distance.
Un couple atypique, mais fort. Un couple qui a choisit de croire en l’avenir quand bien même tous les signaux n’étaient pas au vert. Et alors ? Beaucoup de relations ne commencent pas d’un claquement de doigts non ? Parfois, il faut du temps avant que les choses se mettent en place. C’est notre cas. Il nous faudra encore un peu de temps avant qu’un certain nombre de choses ne trouvent leur place, mais en attendant, nous avons réussi à construire pas mal de choses et ça c’est déjà une belle victoire et une belle avancée dans la construction de cette relation.
Résister à la distance sera sans aucun doute notre plus belle victoire dans l’histoire. Combien de fois ai-je entendu « ah moi à ta place, je ne pourrais pas ». Oui et bien, toi c’est toi et moi c’est moi et ce n’est pas parce que tu ne pourrais pas faire quelque chose que je ne peux pas le faire non plus.
Encore une fois, l’envie d’être ensemble nous fait affronter la distance (en voilà une jolie phrase !).

Je ne considère pas qu’il y a un modèle unique, ou même de base pour les relations. Chaque histoire est unique. Un couple n’est pas tenu de vivre ensemble, de se marier, d’acheter une maison, d’avoir des enfants, de vivre dans le même pays, d’être composé d’un homme et d’une femme. Du moment que les deux personnes sont heureuses dans leur relation, c’est le plus important, quelque soit le modèle choisi. Peu importe si le modèle ne correspond pas aux standards d’une relation, à un modèle imposé par la société. Le plus important, c’est que les deux soient heureux comme ça. Eux-seuls peuvent savoir ce qui les rend heureux non ?
Il est vrai que nous vivons dans un monde où les autres ont tendance à savoir ce qui  est mieux pour nous que nous. Mais c’est faux. Ecoutez votre instinct et faites ce que vous avez envie de faire. Y compris pour vos relations amoureuses (mais dans la limite du possible 😜. Parfois même avec la meilleure des volontés certaines choses ne sont pas réalisables au moment où on le souhaite).

Alors oui, la distance ne me rend pas heureuse, le contraire serait inquiétant ahah. Mais je l’accepte malgré tout, car au bout il y a quelqu’un de formidable et de très très grand. L’une des plus belles personnes que je connaisse. Une personne qui vaut la peine d’accepter la distance parce que cette personne a apporté un nombre incalculable de choses positives dans ma vie et continuera à en apporter les prochaines années.

Alors oui, même si A est loin, je préfère l’avoir loin à défaut de l’avoir à mes cotés tous les jours, plutôt que de ne pas l’avoir du tout. Ce géant d’1m98 (qui me donne parfois mal au cou) est entré dans ma vie il y 3 ans pour une bonne raison et je ne compte pas l’en faire sortir pour des raisons liées à la distance. Il y a pire comme problèmes dans un couple, la distance peut en être un, mais pas pour nous. On a toujours vécu comme ça, on a appris à faire avec et elle nous a permis de nous renforcer. Elle ne nous détruit pas parce qu’on la connait et on sait qu’elle ne sera pas toujours là. Au contraire, elle nous renforce et permet de mieux apprendre à nous connaitre. Et quand on se voit, on est tellement contents de se voir que les disputes sont absentes. Peut-être qu’elles arriveront un jour, mais en attendant, nous vivons très bien sans elles 😝.
Un jour on sera ensemble tous les jours, ce jour arrivera quand il arrivera, mais ce jour là, nous serons heureux de nous dire que l’attente valait la peine.

Il est certain qu’après 3 ans, on peut se demander pourquoi l’un n’a pas rejoint l’autre dans son pays. Nous avons tous les deux fait des études supérieures et travaillons. Bien que j’adorerais travailler à Londres, en tant que fonctionnaire d’Etat, ne nous leurrons pas, les perspectives sont assez limitées. Les postes existants sont très prisés et rares. J’ai travaillé dur pour arriver là où je suis et je n’ai pas non plus envie de tout lâcher pour le moment. C’est un peu égoïste de ma part, je le sais, car cela implique que c’est à lui de tout lâcher pour me rejoindre. Après tout, A a sa vie en Angleterre et c’est aussi dur de lui demander de tout quitter pour venir vivre en France. Pourquoi ça serait à lui de tout quitter et pas à moi ? Tout simplement, soyons réaliste, parce que si nous voulons avancer et continuer dans la construction de la relation, il y a en forcément un qui doit se sacrifier au profit de l’autre. Mais ne s’agit-il pas là de la plus belle des preuves d’amour ? Quitter ce qu’on connait, ce qu’on a toujours connu au profit de ce qu’on ne connait pas ?
Pour l’instant, il est prévu qu’il me rejoigne en France. Je pense qu’en tant qu’anglais, aller vivre chez nous implique un certain effort 😁. Mais il le fera. Il veut le faire. Il lui faut un peu de temps, mais il le fera. Et qui sait, peut-être qu’après nous retournerons vivre en Angleterre, ou même dans un autre pays.

Si vous aimez réellement la personne et que vous avez envie d’être avec elle et personne d’autre, ne laissez pas les autres guider vos choix et n’écoutez que vous ! Si vous êtes faits pour être ensemble, tôt ou tard vous y arriverez, quand on veut, on peut 🙃.


Après toutes ces considérations générales et personnelles sur le fait d’avoir une relation à distance avec quelqu’un d’une autre nationalité, pesons le pour et le contre de ce type de relation (listes non exhaustives) :

Pour :
– C’est pas mal d’aller rendre visite à son/sa partenaire à l’étranger non ? Ca fait voyager, dans tous les sens du terme 😊.
– Vous passez pour quelqu’un d’intéressant. Dire qu’on a quelqu’un a l’étranger déclenche TOUJOURS une série de questions et permet facilement d’entamer une conversation.
– Vous ne vous voyez pas assez souvent pour vous disputer, vous avez même oublié ce que c’est de se disputer.
– Vous êtes forcément contents de vous voir (sinon arrêtez tout).
– Vous apprenez une nouvelle langue beaucoup plus vite, surtout s’il ne parle pas la même langue que vous. Ca vaut tous les cours de langue que vous pourrez payer ou tous les voyages que vous pourrez faire pour améliorer ladite langue.
– Vous apprendrez beaucoup plus sur le pays dont il/elle vient qu’en regardant la télé, en lisant à son propos ou en y voyageant.

Contre : 
– Qui vous réchauffe quand vous avez froid ? Qui vous fait à manger quand vous avez la flemme de cuisiner et pas envie de commander des plats à emporter ? Qui vous prend dans ses bras après une journée particulièrement pourrie ?
– Ca coûte cher à la fin. Aller à Londres tous les weekends oui, casser son livret A non (quoique ça se discute…)
– La distance peut casser la relation. C’est dommage quand une relation se passe bien qu’elle prenne fin à cause de ça non ?


Conseils pour gérer une relation à distance :

Breaking news : il n’y en a pas. Si vous n’arrivez pas à gérer la distance ne vous faites pas du mal et arrêtez de souffrir.
Sinon, en vrac :
Parlez-vous le plus souvent possible, tous les jours, au moins à heure fixe et tout au long de la journée. Ce n’est pas parce qu’il/elle n’est pas physiquement à vos côtés qu’il faut limiter les modes de contact. Envoyez des vidéos drôles, partagez des informations qui vous touchent, critiquez votre collègue qui ne fait rien…
Intégrez-le (la) à votre vie : racontez tout ce qui vous touche/affecte/intéresse/ennuie. Ne gardez rien pour vous. Déjà qu’il/elle n’est pas là, si en plus vous sélectionnez ce que vous allez lui raconter, honnêtement arrêtez. On ne reste pas avec quelqu’un qui est loin si c’est pour lui raconter ce qui nous arrange.
Acceptez le fait que ça ne sera pas facile. Ca sera déjà un très bon pas dans la construction de cette relation un peu particulière. Mais soyez optimiste sinon c’est cuit. L’optimisme est la clé de réussite de cette relation. Si vous y croyez, ça marchera.
Soyez plein(e) de surprises : chaque rencontre doit être unique. Ce n’est parce que vous l’attendez avec impatience qu’il faut passer en mode pantouflard(e) quand vous la/le retrouvez enfin. Au contraire ! Faire des surprises maintien la flamme et la passion (on retombe dans le mièvre non ?)

thumb_IMG_1104_1024.jpg
Coucou c’est nous ! Croatie – avril 2017 (sans les touristes)

P.S : si Eurostar, British Airways, Air France, EasyJet ou Vueling veulent sponsoriser nos aller-retours, n’hésitez surtout pas à me contacter 😝.Mon banquier vous remerciera 😁😂.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Aimer en anglais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s